Emmanuel Lemaire fait un Tour de France

par | 5 février 2021 | Vie culturelle

Ce n’est pas une ville, Rotterdam ou Rouen, comme dans ses précédents ouvrages, mais une dizaine qu’il dessine dans Ma Voisine est indonésienne. Emmanuel Lemaire raconte un voyage poétique et dresse le portrait d’une aventurière dans Ma Voisine est indonésienne qu’il dédicace samedi 6 février à la librairie Funambules à Rouen.

Emmanuel Lemaire aime dessiner les villes. Il les observe comme des êtres vivants et en révèle des atmosphères avec ce trait minimaliste. Dans Rotterdam, un séjour à fleur d’eau, il était cet étranger dans cette grande ville moderne. Dans Rouen par cent chemins différents, il racontait un récit intime d’un jeune homme qui voulait sortir de ses habitudes. Dans cette nouvelle bande dessinée, Emmanuel Lemaire a modifié son angle de vue. Même s’il reste présent dans le récit, il accompagne son personnage. « C’est très enrichissant. C’est une manière de voyager de façon inhabituelle ».

Ma Voisine est indonésienne dresse le portrait sensible d’une femme contemplatrice qui regarde défiler les paysages et tente de comprendre un pays. Il faut aussi voir un refus des préjugés et le bonheur de la rencontre. Madame Hibou est venue vivre en France « par amour pour ce pays ». Enseignante en français dans son pays natal, elle s’est installée à Rouen et est devenue traductrice. Les cinq jours de la semaine, elle travaille et, le week-end, elle voyage en train et autres transports en commun pour découvrir des villes en France, comme Charleville-Mézières, Grenoble, Granville, Dieppe, Jumièges… 

Jusqu’au terminus

Emmanuel Lemaire et Madame Hibou sont voisins. La rencontre a été banale : elle est venue lui demander un ingrédient qui lui manquait pour terminer sa recette de cuisine. Pour le dessinateur et scénariste rouennais qui n’est jamais allé en Indonésie, ce premier contact a été le point de départ vers l’inconnu. « Ce sujet est d’ailleurs une marotte chez moi. L’Indonésie, c’est étranger à notre histoire. C’est l’inconnu, une zone du monde mystérieuse. Avec Madame Hibou, j’ai eu la possibilité de découvrir ce pays et mon pays aussi parce qu’elle a une technique singulière de visiter les villes. Par exemple, elle peut prendre les plus grandes lignes de transport en commun et aller jusqu’au terminus ».

Emmanuel Lemaire a écrit et dessiné Ma Voisine est indonésienne avant l’épidémie. Sauf la fin. « Le confinement était aussi l’inconnu. Du jour au lendemain, Madame Hibou ne pouvait plus sortir et mon récit s’est figé. La fin de l’histoire n’est pas celle que j’avais prévue ». La bande dessinée est publiée mais les aventures de la dame ne sont pas terminées. Emmanuel Lemaire qui dédicace samedi 6 février à la librairie Funambules à Rouen imagine régulièrement des histoires courtes à Madame Hibou.

Infos pratiques

  • Samedi 6 février de 14h30 à 17h30 à la librairie Funambules à Rouen.
  • Réservation obligatoire au 02 32 12 61 72.

À lire également

Spring en stream

Spring en stream

Le festival Spring des 2 Pôles cirque en Normandie, ne se tiendra pas comme...

leo quis sed vulputate, suscipit sem,