En famille avec Les Chiens de Navarre

par | 10 février 2020 | Théâtre

La famille est décortiquée par Les Chiens de Navarre. La troupe de Jean-Christophe Meurisse se joue des codes des schémas traditionnels dans Tout Le Monde ne peut pas être orphelin du 11 au 15 février au Volcan au Havre.

« C’est le spectacle le plus égoïste que je n’ai jamais monté ». Jean-Christophe Meurisse ne le cache pas. Le sujet : la famille. Pourtant, le fondateur des Chiens de Navarre assure « ne pas croire en cette notion. J’ai un passé désastreux de ce côté-là. Cela ne m’a pas empêché d’en construire une. J’ai des enfants ». Donc, la famille, il connaît. Il s’amuse ainsi avec les codes, se moque des traditions dans Tout Le Monde ne peut pas être orphelin, « un petit traité de survie ».

Comme pour chaque création, Jean-Christophe Meurisse est parti de situations imaginées. Aux comédiens et comédiennes de s’en emparer et d’improviser. « J’aime beaucoup les possibilités que ce travail offre. Cela permet de créer un spectacle dans sa globalité. En improvisation, il y a un ici et un maintenant. Il y a une intranquillité et une fragilité. C’est un vrai risque, un jeu entre nous et le public qui voit des acteurs en train de jouer. On refait avec le présent. Le pire ennemi au théâtre, c’est l’ennui ».

Tout Le Monde ne peut pas être orphelin se déroule dans la maison familiale. Il y a le père et la mère, Olivier Saladin et Lorella Cravotta, les enfants, petits-enfants et pièces rapportées, Charlotte Laemmel, Vincent Lécuyer, Hector Manuel, Judith Siboni et Alexandre Steiger. Chacun adopte une figure singulière. Les uns adorant les autres. Les seconds détestant les premiers. Dans ce séjour, l’image de la famille idéale se fissure rapidement. Les Chiens de Navarre vont du fantasme à la réalité du quotidien, brisent les normes et « poussent les scène à leur paroxysme. C’est cette fonction cathartique du théâtre qui fait du bien ».

Infos pratiques

  • Mardi 11 février à 20h30, mercredi 12 et jeudi 13 février à 19h30, vendredi 14 février à 20h30 at samedi 15 février à 17 heures au Volcan au Havre.
  • Tarifs : de 24 à 5 €. Pour les étudiants : carte Culture.
  • Réservation au 02 35 19 10 20 ou sur www.levolcan.com

À lire également

accumsan id, sem, vulputate, Praesent Donec felis