Le Poème harmonique a répété les Méditations pour le Carême de Marc-Antoine Charpentier au collège Louis-Bouilhet à Cany-Barville.

 

photo Florian Roussé

photo Florian Roussé

La semaine sainte approche. Avec elle, les célébrations des Ténèbres. A cette occasion, le Poème harmonique donne une lecture des Méditations pour le Carême de Marc-Antoine Charpentier, un des plus brillants artistes du XVIIe siècle. Pas en France mais le 17 avril à la Philharmonie de Cologne en Allemagne et le 18 avril au festival Mysteria Paschalia de Cracovie en Pologne.

 

Pour ces deux concerts, répétés au collège Louis-Bouilhet à Cany-Barville, le Poème harmonique, dirigé par Vincent Dumestre, retrouve le Capella Cracoviensis, une formation polonaise. Les trois voix d’hommes, haute-contre, taille et basse, ont été doublées. Le chœur de neuf chanteurs, avec Reinoud van Mechelen, Jeffrey Thompson et Geoffroy Buffière, chante chaque méditation. « Ce sont des miniatures à l’écriture dense », indique Vincent Dumestre. Une suite de tableaux qui racontent les jours précédant Pâques à travers des personnages aux caractères forts. Chaque voix porte le sens dramatique de cette Passion. Les collégiens, comme Laura et Camille, ont bien ressenti cette « tristesse » lors du filage. Le concert se déroulera à la lueur des bougies. Au début et à la fin des Méditations, ce sera dans l’obscurité.