L’Armée des Romantiques reste fidèle au festival de musique ancienne de l’Académie Bach. Durant cette nouvelle édition qui se tient du 19 au 22 août à Arques-la-Bataille, l’ensemble, fondé par Rémy Cardinale, interprète tout d’abord des quintettes avec piano de Schumann et Brahms, puis diverses pièces de Liszt.

 

Photo Robin H. Davies

Photo Robin H. Davies

Romantisme ? « A l’époque, tous les compositeurs se méfiaient de ce terme. Ils n’en voulaient pas et ne savaient pas vraiment ce qu’il signifiait. Il a bien fallu trente ans pour l’on donne une définition à ce mot ». Néanmoins, ce sont bien deux concerts très… romantiques qui sont proposés lors du festival de musique ancienne de l’Académie Bach à Arques-la-Bataille.

 

Deux concerts donnés par L’Armée des Romantiques de Rémy Cardinale pour présenter deux lignes de ce courant qui se sont opposées. « Il y a eu une bataille terrible entre les partisans de Schumann, Mendelsshon, Brahms et les disciples de Liszt », indique Rémy Cardinale, pianiste. Lors d’une pause musicale, le comédien Jean Manifacier imagine un dialogue entre les compositeurs au sujet de cette querelle musicale.

 

L’Armée des Romantiques présente ainsi ces deux esthétiques. Tout d’abord, des œuvres relativement classiques en plusieurs mouvements avec une forme de sonate. Ce sont le Quintette avec piano op. 44 de Schumann (1810-1856) et le Quintette avec piano op. 34 de Brahms (1833-1897). « Schumann est le premier compositeur à avoir écrit sous cette forme. Brahms lui répond quelques années plus tard de manière magistrale. Il est imprégné du style de Schumann mais il ne l’a pas copié ».

 

Le deuxième concert est consacré à Liszt (1811-1886). Avec lui, « on part sur des chemins nouveaux. Lors de sa retraite à Weimar, à partir de 1850, Liszt explore différentes formes, de nouveaux canons esthétiques qui seront repris par Wagner, Berlioz… Il a beaucoup œuvré pour l’avenir. Mais l’histoire retient de Liszt ce pianiste virtuose et non le compositeur de poèmes symphoniques ». Du répertoire de Liszt, L’Armée des Romantiques interprète des Rhapsodies hongroises, Élégies, Lugubre Gondole.

 

  • Concert Schumann et Brahms : jeudi 20 août à 20 heures en l’église d’Arques-la-Bataille
  • Concert Liszt : vendredi 21 août à 22h30 en l’église de Colmesnil

 

Lire également la présentation du festival avec Jean-Paul Combet, directeur artistique, les articles sur le concert d’ouverture, la « Grande Messe pour la naissance de Louis XIV », sur le parcours sur le psaume.

 

Le programme du festival

Jeudi 20 août

  • A 11 heures en l’église d’Arques-la-Bataille : Le Psaume et sa chanson par Le Concert des planètes (Du latin au français)
  • A 14h30 au presbytère : conférence sur « Poésie, musique et reconfiguration de la foi chrétienne à la Renaissance : chanter les psaumes en français par Olivier Millet, professeur de littérature française de la Renaissance à l’université Paris-Sorbonne.
  • A 20 heures en l’église d’Arques-la-Bataille : Schumann et Brahms par L’Armée des romantiques.
  • A 22h30 en l’église de Varengeville-sur-Mer : Il raconto di Mezzanotte

Vendredi 21 août

  • A 11 heures au temple à Luneray : Le Psaume et sa chanson par Le Concert des planètes (Clément Marot ou le souffle du vers)
  • A 16h30 au presbytère : conférence sur « Franz Liszt et la société de son temps : aristocratie, élitisme et démocratie au XIXe siècle » par Bruno Moysan, enseignant à l’université de Versailles-Saint-Quentin.
  • A 20 heures en l’église d’Arques-la-Bataille : Notre Vie est une ombre… par Vox Luminis.
  • A 22h30 en l’église de Colmesnil : Franz Liszt, la musique de l’avenir par L’Armée des romantiques.

Samedi 22 août

  • A 11 heures en l’église d’Arques-la-Bataille : Le Psaume et sa chanson par Le Concert des planètes (Sur un air de psaume, en ville et à la cour)
  • A 14 heures au presbytère : conférence sur la reliure ancienne et sa restauration par Claude Benoist, artisan relieur
  • A 16 heures en l’église d’Arques-la-Bataille : concert de fin de stage
  • A 21 heures en l’église d’Arques-la-Bataille : Ala Moresca par Daedalus.

Du 19 au 22 août

  • Au Presbytère à Arques-la-Bataille : exposition de toiles et dessins de Daniel Levigoureux.
  • A l’église à Arques-la-Bataille : exposition de photographies de Robin H. Davies.

 

Les infos pratiques

  • Du 19 au 22 août à Arques-la-Bataille, Martin-Eglise, Luneray, Varengeville-sur-Mer, Colmesnil.
  • Tarifs : 16 €, 9 € pour les 18-25 ans, les demandeurs d’emploi, gratuit pour les moins de 18 ans. Entrée gratuite pour les matinales de 11 heures, les conférences et les expositions.
  • Réservation au 02 35 04 21 03 ou sur www.academie-bach.fr