La compagnie portugaise Formiga Atomica raconte l’adolescence, celle de jeunes Portugais et Havrais, dans Montagnes russes, un spectacle entre théâtre et chansons à découvrir mercredi 27 et jeudi 28 mars au Volcan au Havre.

Inês Barahona et Miguel Fragata n’ont pas vécu la même adolescence. Elle était « très en colère, très révoltée vis à vis des adultes. Je sentais ce corps qui glissait vers autre chose. J’ai découvert le plaisir d’être là vers 17 ans ». Quant à Miguel, il garde « un souvenir merveilleux » de cette période remplie « d’émotions fortes et lumineuses ». Ce n’est pas leur adolescence que les deux fondateurs de la compagnie Formiga Atomica, basée à Lisbonne, ont souhaitée raconter. Mais celle de la jeunesse portugaise et havraise.

« Lors de notre précédent spectacle, The Wall, nous avions installé deux gradins : un pour les parents et un autre pour les enfants. Nous n’avions pas anticipé le choix des adolescents. Eux nous demandaient à chaque fois à quelle place ils devaient s’asseoir. Nous leur avons alors laissé le choix. Quand ils étaient entre amis, ils se mettaient du côté des adultes. Quand ils étaient avec leurs parents, ils allaient naturellement du côté des enfants. Cela nous a amenés à réfléchir sur ce moment de la vie qu’est l’adolescence ».

Inês Barahona

Recréé les 27 et 28 mars au Volcan au Havre, Montagnes russes évoque cette période tel « un territoire vertigineux ». Pour l’écrire, Inês Barahona et Miguel Fragata ont commencé par une recherche singulière. Ils ont demandé à des anonymes de leur confier leur journal intime. « Nous avons reçu beaucoup de livres des années 1970, 1980 et 1990. Pas d’aujourd’hui parce que les jeunes ne veulent pas encore se détacher de quelque chose qui reste précieux ». 

Quatre personnages et quatre époques

Pour eux, ils ont imaginé des espaces de rencontre, invité des adolescents à parler devant un miroir. Comme s’ils entamaient une conversation entre eux sur le sens de la vie, de l’amour, de la mort… « C’était très intense, se souvient Inês Barahona. Les jeunes ont pas mal de choses à dire. En fait, quelle que soit la décennie, les émotions sont aussi fortes même si les préoccupations évoluent. Il y a d’un côté ceux avec un esprit déprimé et ceux avec une énergie débordante ».

À partir de cette matière, Inês Barahona et Miguel Fragata ont inventé quatre personnages, deux filles et deux garçons, qui ont vécu à des périodes différentes. L’une a grandi sous la dictature de Franco et s’est battue pour la liberté dans les années 1970. La seconde a assisté à la chute du Mur de Berlin. Le troisième a beaucoup espéré avec le changement de millénaire et le dernier vit cette adolescence aujourd’hui. Tous sont les Montagnes russes des sentiments, partagent des expériences fortes. Sur ce chemin, ils ont accompagné du groupe Clã. La chanson permet d’exprimer plus facilement les douleurs.

Infos pratiques

  • Mercredi 27 et jeudi 28 mars à 19h30 au Volcan au Havre.
  • Spectacle tout public à partir de 14 ans.
  • Tarifs : de 18 à 5 €. Pour les étudiants : carte Culture.
  • Réservation au 02 35 19 10 20 ou sur www.levolcan.com

Une offre tarifaire

  • Bénéficiez d’une offre tarifaire à 10 € pour Montagnes russes avec la présentation du code Diáro à la billetterie du Volcan au Havre