Hervé Niquet enregistre “Phryné” de Saint-Saëns

par | 2 avril 2021 | Vie culturelle

Avec le Palazzetto Bru Zane, Hervé Niquet réunit au Théâtre des Arts son bel ensemble, le Concert spirituel, et l’orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie pour l’enregistrement de Phryné, un opéra-comique en deux actes écrit par Camille Saint-Saëns (1835-1921). Avant la sortie du disque en 2022, l’œuvre sera présentée en version concert le samedi 3 juillet à Rouen.

Ce n’est pas l’œuvre la plus connue de Camille Saint-Saëns aujourd’hui. Pourtant, Phryné, créée le 24 mai 1893 à l’Opéra-Comique à Paris, a fait partie des productions lyriques les plus jouées et les plus remarquées avant la Première Guerre mondiale. Elle est ensuite tombée dans l’oubli. « Peut-être un effet de mode », selon Hervé Niquet, un inconditionnel de Camille Saint-Saëns. Le chef, fondateur du Concert spirituel, avance également la courte durée de l’œuvre, seulement une heure et dix minutes.

À l’occasion du centenaire de la disparition du compositeur, le Palazetto Bru Zane, centre de musique romantique française, a ressorti une version rare de Phryné. Datée de 1909, celle-ci intègre des récitatifs d’André Messager. L’histoire se déroule à Athènes au IIIe siècle avant Jésus-Christ. Phryné, une célèbre courtisane à la plastique parfaite, cache dans sa maison Nicias, condamné par son oncle pour ses folles dépenses. Le jeune homme tombe amoureux de Phryné qui va se jouer du vieil archonte, épris aussi de la belle en se transformant en statue.

Une version concert cet été, peut-être

L’œuvre est enregistrée jusqu’au 2 avril au Théâtre des Arts. Hervé Niquet revient ainsi à Camille Saint-Saëns. « Chez lui, il n’y a rien à jeter. Ce type qui a été beaucoup décrié est un génie ». Quant à Phryné, cet opéra comique, le seul du compositeur français, est « d’une grande beauté. Il n’y a pas de grands tubes ou de grands airs mais certaines mélodies vous trottent dans la tête après les avoir entendues ». Il y a de la joie, aussi de la tension dans Phryné qui demande une réelle virtuosité. « Cette partition est difficile à jouer. C’est une rude épreuve pour les interprètes. Chaque partie est délicate. L’orchestration est fine. Il faut travailler comme en cuisine avec les ingrédients d’un plat ». 

Hervé Niquet dirige son Concert spirituel et l’orchestre de l’Opéra de Rouen pour l’enregistrement de ce disque qui sera publié en 2022. En attendant, si les lieux culturels sont autorisés à rouvrir, Phryné sera donné en version concert samedi 3 juillet au Théâtre des Arts à Rouen.

  • photo : Julien Mignot

À lire également

porta. ipsum mi, Aenean dictum consequat. elit. risus. mattis ut