photo Charles Guibert

photo Charles Guibert

Sylvain Groud et Hélios Azoulay sont en résidence au CHU de Rouen. Depuis huit mois, le chorégraphe et le compositeur se retrouvent à l’unité de soins palliatifs pour des improvisations dans les couloirs et dans les chambres de l’hôpital. « Nous venons régulièrement le soir pendant deux heures, à un moment où les familles partent, où tout le monde s’endort. C’est un moment délicat parce que l’on sent monter l’angoisse de la journée », constate Hélios Azoulay. Durant tous ces moments, Sylvain Groud dansait alors que Hélios Azoulay improvisait au suprême clairon, un instrument qu’il a inventé. « C’était étonnant parce que l’on a pu voir à quel point les barrières pouvaient s’effondrer. Dans ce cas, le langage a peu d’importance et nous avions une latitude que je n’imaginais pas. Nous avons proposé des instants de tranquillité, de sérénité ».

De cette « rencontre presque inespérée », selon le musicien, les deux artistes ont décidé de partager cette expérience forte et riche, leurs sentiments à travers une soirée qui se déroule vendredi 31 mai à la chapelle Saint-Louis à Rouen. « C’est juste une transmission des choses, une espèce de paraphrase poétique », indique le compositeur.

Cette rencontre commencera avec un ballet intitulé Transmission et se poursuivra avec la projection du film de Grégoire Korganow, réalisé sur les deux artistes pendant leurs prestations au CHU. Elle se terminera par un solo de Sylvain Groud qui dansera sur une musique improvisée de Hélios Azoulay.

  • A 20h30 à la chapelle Saint-Louis à Rouen
  • Gratuit. Réservation au 02 35 98 45 05.