Synchronicity, une pièce chorégraphique de Carolyn Carlson pour neuf interprètes, évoque le mouvement perpétuel de la vie, ces moments qui font l’existence. Elle est présentée mardi 12 novembre à l’Opéra de Rouen/Haute-Normandie.

 

photo Frédéric Lovino

photo Frédéric Lovino

« La vie n’est rien d’autre qu’une danse ininterrompue de naissances et de morts, une danse du changement… » Elle est faite de rencontres, de hasards, de ruptures, de deuils, d’amour, de souvenirs… Tous ces moments décisifs qui font passer de l’ombre à la lumière et que chacun vit, ressent et supporte de manière différente.

 

Dans Synchronicity, la chorégraphe Carolyn Carlson, animée par la philosophie bouddhiste, revient à travers seize séquences sur ces épisodes auxquels personne ne peut échapper et que tous doivent accepter pour renaître, pour s’enrichir, pour comprendre l’autre.

 

Cette pièce, entre rêve et réalité, est un cycle infini. Les mouvements sont comme des états de conscience. La vidéo qu’utilise pour la première fois la directrice du centre chorégraphique national de Roubaix est comme un écho à ces mouvements. Ces seize séquences sont, comme toujours chez Carolyn Carlson, des tableaux, des poèmes visuels.

 

 

Les interprètes

  • Alan Brooks, Jacky Berger, Riccardo Meneghini, Yutaka Nakata, Chinatsu Kosakatani, Céline Maufroid, Isida Micani, Sara Orselli, Sara Simeoni

Infos pratiques

  • 
Mardi 12 novembre à 20 heures au Théâtre des Arts à Rouen. Tarifs : de 30 à 10 €. Réservation au 02 35 98 74 78 ou sur www.operaderouen.fr