COVID 19 : Pas de concerts. Pas de spectacles. Pas d’expositions… nous avons une belle pensée et apportons tout notre soutien à tous les acteurs et actrices du monde culturel, particulièrement affectés par cette mesure. Prenez soin de vous. Restez chez vous et toujours aussi curieux !

Jérôme Rousseaux et Leonor Stirman racontent Barbara

par | 27 janvier 2020 | Concert

Barbara, une femme si singulière : c’est le thème de la deuxième conférence chantée qui se tient mardi 28 janvier au Trianon transatlantique à Sotteville-lès-Rouen. Jérôme Rousseaux et Leonor Stirman reviennent ensemble sur le parcours de la chanteuse. Des places sont à gagner.

L’Aigle noir, Ma Plus Belle Histoire d’amour, Nantes, La Dame brune… Des titres interprétés par Barbara. Pour Jérôme Rousseaux, La Solitude a été « une déflagration. C’est une artiste que j’aime particulièrement. Pourtant, je viens du rock. D’elle, je retiens la simplicité. Dans les années 1950, l’écriture et les arrangements sont simples. S’il y a quelques cordes, elles sont discrètes. Comme on est dans une épure, on prend la voix et le texte en pleine face. Dans les années 1970, les arrangements sont plus riches mais restent cependant simples ».

Jérôme Rouseaux, aka Ignatus, donne une conférence chantée sur Barbara (1930-1997), dresse un portrait sur la chanteuse et pianiste. « J’ai lu beaucoup de biographies. Barbara avait commencé à écrire la sienne mais elle n’a pas eu le temps de la terminer. J’ai regardé plusieurs documentaires et écouté tous ses disques. J’ai rencontré François Wertheimer, un personnage fantasque qui a écrit avec elle. Je me suis baigné de sa musique et de sa vie ». 

Sa vie, sa personnalité

Dans le répertoire de la chanteuse, les deux sont liés. « Quand elle écrit, Barbara s’inspire de sa vie. Elle chante sa vie ». La conférence commence par un retour sur l’enfance et la jeunesse de la chanteuse. « C’est important pour comprendre ce qu’elle chante. Jusqu’à 30 ans, elle a eu une vie très dure. Il y a le viol par son père. À 18 ans, elle part de chez elle pour Bruxelles où elle galère. Elle a failli basculer dans la prostitution ».

Jérôme Rousseaux aborde ensuite sa personnalité, son rapport au public, « C’était une femme libre, indépendante et fragile, sensible. L’artiste était une femme très perfectionniste. Certains pouvaient même dire qu’elle était une emmerdeuse. Les relations avec les hommes étaient compliquées. Elle avait aussi des addictions à des médicaments ». 

Lors de cette conférence, Barbara, une femme si singulière, les mots de Jérôme Rousseaux se mêlent aux chansons de Léonor Stirman. Cette artiste plurielle a en effet consacré un spectacle à Barbara. À l’issue du récit, elle interprètera quelques standards de La Dame brune.

Infos pratiques

  • Mardi 28 janvier à 20h30 au Trianon transatlantique à Sotteville-lès-Rouen.
  • Tarif : 5 €.
  • Réservation au 02 35 73 95 15 ou sur www.trianontransatlantique.com

Relikto vous fait gagner des places

  • Gagnez vos places pour la conférence de Jérôme Rousseaux et Leonor Stirman mardi 28 janvier au Trianon transatlantique à Sotteville-lès-Rouen.
  • Pour participer : likez la page Facebook, partagez l’article et écrivez à relikto.contact@gmail.com

À lire également

mattis facilisis Donec dolor leo. venenatis, ut porta. nec