La légende et l’histoire de Buffalo Bill

par | 21 décembre 2021 | Exposition

Lors de ce Temps des collections, dédié au Cirque et Saltimbanques, la Fabrique des savoirs à Elbeuf consacre une exposition au colonel Cody, plus connu sous le nom de Buffalo Bill, qui est venu en Normandie en 1905.

D’un côté, les cowboys, de l’autre, les indiens. L’histoire est connue. Il y a eu les affrontements, les poursuites à cheval, les flèches qui volent et les balles de pistolet qui sifflent, les nombreux massacres. C’est l’image des westerns américains qui s’est construite avec le Wild West Show imaginé par William Frederick Cody qui a reçu le surnom de Buffalo Bill après avoir tué 69 bisons en une journée. Selon la légende !

Le colonel William Frederick Cody (1846-1917) est le troisième d’une famille de sept enfants. Son père disparaît quand il a 10 ans. Le jeune garçon qui va très bien connaître les plaines de l’Ouest américain, devient convoyeur de chevaux et de chariots. Colonel de l’armée, il est chargé de faciliter la conquête vers l’Ouest et de nourrir les ouvriers de Kansas Pacific Railroad avec, au menu, du bison. 

111 étapes en France

Son histoire et ses prouesses circulent beaucoup. Un écrivain va même s’intéresser à ce parcours pour écrire une pièce de théâtre dans laquelle Buffalo Bill va jouer son propre personnage. Le colonel Cody va voir plus grand et créer son spectacle. Le 4 juillet 1882, pour la fête nationale, il réunit une troupe de cowboys et d’indiens lors du Wild West Show qui attire 8 000 spectateurs.

La conquête de l’Ouest américain est un sujet qui déplace les foules. Buffalo Bill viendra en France une première fois en 1889, puis une seconde en 1905. Cette année-là, le Wild West Show fait 111 étapes en France dont en Normandie, à Dieppe, Le Havre, Elbeuf, Rouen, Lisieux, Saint-Lô, Cherbourg, Flers et Alençon. Pour déplacer la grande arène pouvant accueillir jusqu’à 20 000 personnes, les 800 chevaux, les 10 tentes, les artistes, il faut pas moins de quatre trains. C’est une folle entreprise et un succès énorme

Lors de ce premier voyage en France, les artistes s’intéresse à ce personnage. Rosa Bonheur a peint ce cavalier sur son cheval blanc. Un portrait qui ouvre cette exposition, Buffalo Bill : un saltimbanque venu de l’Ouest, présentée jusqu’au 21 mai à La Fabrique des savoirs à Elbeuf. Suivent une collection d’affiches de grands formats, des photos, des vêtements d’indiens, divers objets comme son rasoir et son ceinturon… Divers documents viennent rétablir quelques vérités sur cette histoire de la conquête de l’Ouest et de la ruée vers l’or.

© collection Y.L. et G. Borg

© collection Y.L. et G. Borg

Infos pratiques

  • Jusqu’au 21 mai, tous les jours, sauf le lundi, de 10 heures à 18 heures, à La Fabrique des savoirs, à Elbeuf
  • Entrée libre
  • Renseignements au 02 32 96 30 40 ou sur www.lafabriquedessavoirs.fr

À lire également

Flaubert, en résumé

Flaubert, en résumé

Flaubert, c’est… tel est le titre d’une exposition en forme de rétrospective...