Le collectif Protocole part pour un tour de France jonglé

par | 11 mars 2021 | Cirque

Le Périple 2021 du collectif Protocole commence samedi 13 mars lors du festival Spring des 2 Pôles cirque de Normandie. Point de départ : La Brèche à Cherbourg jusqu’à Aurillac en passant par Mondeville et Malaunay.

En chiffres, le Périple 2021 du collectif Protocole, ce sont des centaines de kilomètres à effectuer dans tous les sens dans toute la France, 159 jours de spectacle, 23 étapes et autant de cérémonies de passation, 1 grand final, six artistes avec 23 invités, 3 massues de jonglage… La troupe circassienne a imaginé ce tour de France jonglé comme une performance itinérante qui commence ce samedi 13 mars pour se terminer le 21 août à Aurillac.

« Nous avions envie d’investir une scène qui pourrait être immense, voire à l’échelle de la France. Il y avait aussi l’idée d’un spectacle d’une très longue durée, comme un marathon. Le jonglage est un art éphémère. Les personnes qui ont vu un spectacle de jonglage peuvent se réjouir de l’avoir vu. Les autres ne le verront jamais. Nous avons souhaité être plus grands que cet art éphémère qui est pour nous une poésie que l’on s’amuse à manier ».

Johan Swartvagher est à l’initiative de ce Périple 2021 avec Valentina Santori, Paul Cretin-Sombardier, Thomas Dequidt, Sylvain Pascal, Pietro Selva Bonino. Chaque artiste est accompagné d’une cartographe, d’un marathonien, d’un poète, d’une bergère et ses moutons, d’une performeuse, d’une danseuse, d’un marin, de plasticiens, d’un street artiste, d’un anthropologue…. Le principe : le binôme devra relier une ville à une autre et nourrir son « errance » de son art, de sa spécialité, de ses envies et de ses différences avant de passer les trois massues au groupe suivant. « Chacun construit sa manière de se déplacer et devra faire son récit de voyage. Nous préparons notre sac, notre costume. Nous n’avons pas de préjugés sur ce qui va se passer. Nous nous projetons juste sur des intuitions. Tout cela est intéressant. Samedi, nous nous jetons dans le grand bain », confie Johan Swartvagher.

17 kilomètres par jour

C’est Valentina Santori qui lance le périple à la Brèche, pour une première étape entre Cherbourg et Mondeville, dans le cadre du festival Spring. Elle sera aux côtés de Dominique Duthuit, chercheuse dans le domaine du son, pour mêler jonglage et bruits extérieurs. Elle passera le relais à Johan Swartvagher qui a choisi la course à pied. 17 kilomètres à effectuer en courant et en jonglant du 21 au 28 mars entre Mondeville et Malaunay. « J’ai fait une vraie préparation pour cette errance. J’ai travaillé l’endurance. La vraie difficulté sera de tenir la distance chaque jour. J’ai peur de ne pas pouvoir me lever un matin ».

Le parcours de Johan Swartvagher sera singulier puisque son partenaire de course n’a pas pu venir du Canada en raison de la crise sanitaire. « Ce sera un échange épistolaire. Il parcourra la même distance que moi chaque jour dans Toronto et nous nous enverrons des défis à réaliser ».

Le Périple 2021 se terminera le 21 août à Aurillac avec un grand final. La veille, les trois massues seront envoyées dans le ciel à 30 kilomètres de haut dans un ballon-sonde. « Quand il explosera, elles redescendront. Nous pourrons les retrouver parce qu’elles seront géolocalisées et nous les enterrerons ».

Infos pratiques

À lire également

in at consequat. Nullam Curabitur eget adipiscing commodo mattis amet,