Le Frac “dépayse” Madame Bovary

par | 6 août 2021 | Exposition, Flaubert

C’est un autre éclairage décalé sur l’œuvre de Flaubert que propose le Frac Normandie Rouen. Il a souhaité Dépayser Madame Bovary jusqu’au 12 septembre à travers une série de photographies et installations dans le village de Ry.

Ry, le village d’Emma Bovary… C’est une affirmation à mettre au conditionnel, selon les spécialistes de Flaubert. Cependant, l’écrivain rouennais a pu s’inspirer d’un fait divers de son époque survenu dans cette commune. Eugène Delamare, officier de santé à Ry qui a mené ses études avec Monsieur Flaubert, père, a contracté un prêt auprès de Madame Flaubert, mère. La vie de Delphine Delamare, son épouse, a d’étonnantes similitudes avec le destin d’Emma Bovary.

Lors de ce bicentenaire de la naissance de Gustave Flaubert, le Frac Normandie Rouen « déjoue » son œuvre. À Ry, il a décidé de la « dépayser » en proposant jusqu’au 12 septembre un parcours ponctué d’œuvres d’art contemporain, installées dans les vitrines des commerces, sous la halle et le porche de l’église. C’est tout le roman de Madame Bovary qui est raconté sous un angle singulier.

Dans ses dessins sur l’architecture de la ville de Granby au Québec, David Coste évoque des lieux à la fois réels et imaginaires. Comme a pu le faire Flaubert. Le store de Timothée Schelstraete rappelle l’interdit et l’adultère, La main sur le torse de Geneviève Cadieux, la relation amoureuse, Destin avec cette présence fantomatique de Corinne Mercadier, la disparition d’Emma. Le poison est évoqué dans les photos de Batia Suter. Ce goût pour les belles étoffes se lit dans les images de Florence Chevallier. L’enfance avec ses souvenirs est inquiétante avec Santeri Tuori et nostalgique avec Yveline Loiseur. Marie-Margaux Bonamy interpelle sur le nombre de féminicides avec Stela, un monument où chaque trait dessiné est un crime commis pendant l’année. Enfin, Laurence Cathala reprend le roman de Flaubert pour inverser les rôles.

Infos pratiques

  • Jusqu’au 12 septembre dans les vitrines des commerces, sous la halle et sous le porche de l’église à Ry
  • Gratuit
  • Renseignements au 02 35 72 27 51 ou sur www.fracnormandierouen.fr

À lire également