Le Muma, musée d’art moderne André Malraux au Havre, a bénéficié d’une nouvelle donation. 17 œuvres, 10 peintures et 7 dessins, provenant du fonds d’Olivier Senn ont pris place dans l’espace réservé aux pièces du collectionneur havrais.

 

nouvelle donation mimaAnnette Haudiquet le répète souvent : « le musée d’art moderne André Malraux du Havre est un musée de collectionneurs ». 17 nouvelles œuvres sont arrivées au Havre. Elles proviennent de la collection d’Olivier Senn grâce à une donation de son petit-fils par alliance, Pierre-Maurice Mathey. « Il n’y a pas de surprise. Nous reconstituons au fil du temps un puzzle passionnant. Olivier Senn est un homme qui connaît certains artistes et les suit », remarque Annette Haudiquet, conservateur du Muma.

 

10 peintures et 7 dessins qui ont fait l’objet d’une campagne de restauration ont ainsi pris place dans les salles réservées à la collection Senn. « Nous avions écrit trois scénarios possibles. Au moment de l’accrochage qui reste le moment le plus jubilatoire, il y a des évidences qui se sont imposées. Un accrochage permet d’apporter des explications de manière intuitive ou de manière plus argumentée à une collection », explique Annette Haudiquet.

 

La donation de Pierre-Maurice Mathey comprend des œuvres de Boudin, Pissaro, Degas, Guillaumin, Cross, Marquet… Pissaro tient une place importante dans la collection d’Olivier Senn. Aux trois œuvres du jeune Pissaro s’ajoute désormais une toile tardive, Statue d’Henri IV et hôtel de la Monnaie, matin, soleil (1901). « Pissaro ne peut plus travailler en plein air. Il se trouve dans un atelier et a une vue plongeante sur la ville. Il nous est apparu intéressant de mettre en correspondance ce tableau avec celui de Marquet, Le Pont Saint-Michel à Paris (1914-1918). Les deux peintres sont sur le même lieu, travaille le même sujet mais de manière complètement différente », explique le conservateur.

 

Parmi les dessins, il y en a deux signés par Degas, Homme penché, bras croisés ramenés sur lui (vers 1865), Femme assise au bord de l’eau (vers 1867-1868). Deux œuvres qui sont des travaux préparatoires à des peintures d’histoire. « Olivier Senn est un vrai collectionneur de dessins. Il ne l’est pas devenu par hasard. Il avait une certaine sensibilité pour le dessin et a construit un important fonds ».

 

Ces nouvelles œuvres viennent ainsi enrichir les collections d’un musée qui a bénéficié de cinq legs et donations en un peu plus d’un siècle. Le Muma possède un fonds remarquable consacré à l’art de la deuxième partie du XIXe siècle et du début du XXe siècle, notamment à l’impressionnisme.

 

  • Le musée d’art moderne André Malraux au Havre est ouvert du lundi au vendredi, sauf le mardi, de 11 heures à 18 heures, les samedi et dimanche de 11 heures à 19 heures.
  • Tarifs : 5 €, 3 €, entrée gratuite pour moins de 26 ans et les demandeurs d’emploi, pour tous les premiers samedis de chaque mois
  • Renseignements au 02 35 19 62 77 ou sur www.muma-lehavre.fr