Le Rive gauche engagé dans le théâtre et la danse

par | 8 septembre 2020 | Vie culturelle

Raphaëlle Girard et l’équipe du Rive gauche présentent mercredi 9 septembre la saison 2020-2021 du théâtre de Saint-Étienne-du-Rouvray. Une trentaine de propositions artistiques sont à découvrir. 

Raphaëlle Girard a séduit d’emblée le public du Rive gauche à Saint-Étienne-du-Rouvray. Pour sa première saison, pas de baisse de fréquentation, même une augmentation. La nouvelle directrice, arrivée au printemps 2018, a su apporter une touche pimentée à une programmation éclectique et pluridisciplinaire. Cette saison 2020-2021 reste tout autant alléchante. Une nouvelle saison qui était bouclée quand est survenue la crise sanitaire. Que faire ? « Après moult questionnements, nous avons décidé de ne rien changer. Nous avons eu raison d’y croire. Les artistes sont toujours là pour créer et les théâtres sont là pour les défendre ».

Pour cette saison 2020-2021, Raphaëlle Girard fait « la part belle au théâtre engagé ». Les Chiens de Navarre s’interrogent sur l’identité dans Jusque dans vos bras. Pauline Bureau et La Part des anges racontent l’aventure compliquée de la première équipe de France féminine. Bruno Putzulu se souvient du parcours des immigrés italiens dans Les Ritals, d’après François Cavanna. Place de Tamara Al Saadi évoque la perte des repères. Dans Encore plus, partout, tout le temps, le collectif L’Avantage du doute crée un parallèle entre la destruction des écosystèmes et la domination masculine. Des thèmes d’actualité traités le plus souvent avec humour. À noter le spectacle écrit et mis en scène par Pascal Rambert, Sœurs (Marina & Audrey) avec Marina Hands et Audrey Bonnet.

Un nouveau temps fort

Comme la saison passée, Raphaëlle Girard ouvre un large éventail de la création chorégraphique avec du hip-hop, de la danse contemporaine, du Krump… La directrice du Rive gauche, scène conventionnée danse, y consacre un temps fort, entre les 5 et 30 janvier. Huit spectacles à découvrir dans quatre lieux différents, le Rive gauche, le Trianon transatlantique à Sotteville-lès-Rouen, L’Étincelle à Rouen et la Maison de l’Université à Mont-Saint-Aignan. « J’ai cette idée en tête : la danse est partout. Elle s’immisce partout parce qu’elle est un langage universel », remarque Raphaëlle Girard. 

Avec C’est déjà de la danse !, la chorégraphie se nourrit de musique, de théâtre, d’arts plastiques et numériques, de poésie, de la marionnette. Au programme : la compagnie Kashyl, Marc Nammour, Marion Muzac, The QDancxe Company, la compagnie Mossoux-Bonté, Herman Diephuis et Christian Rizzo.

De la danse encore avec un artiste associé qui part, Bouba Landrille Tchouda, et une qui arrive, Marion Muzac. Le premier termine son compagnonnage avec deux créations, Miracles, et Les Gens d’à côté, un projet mené avec des danseurs et danseurs amateurs de Saint-Étienne-du-Rouvray et de Lillebonne. Quant à Marion Muzac, elle propose MU, un solo écrit à partir des sculptures d’Émilie Faïf.

Le Rive gauche, c’est toujours de la musique avec Ayo, Pomme, Charlélie Couture et Raul Midón. C’est par ailleurs de plus en plus des propositions hors les murs. Le collectif 2222 s’installe en plein air pour Traverser la rivière sous la pluie, un spectacle sur les migrations. Au Milieu d’un lac de perles, le public déambule dans le cimetière du Madrillet. Au monument aux morts, Patrice de Bénédetti rend hommage à Jean Jaurès. « Il faut que nos lieux soient de plus en plus ouverts et nous devons aussi sortir pour vivre d’autres expériences fortes ». On a hâte.

Infos pratiques

  • Présentation de saison mercredi 9 septembre à 19 heures au Rive gauche à Saint-Étienne-du-Rouvray. 
  • Durée : 2 heures
  • Entrée gratuite. 
  • Renseignements au 02 32 91 94 94 ou sur www.lerivegauche76.fr
  • photo : Allegria de Kader Attou © Mirabel White

À lire également

vel, ipsum id, dolor. Donec pulvinar quis, in ut