Le street art a son histoire à Rouen

par | 12 octobre 2020 | En famille, Exposition

Rouen impressionnée, ce sont des grandes fresques dans toute la ville et une exposition qui retrace 35 ans de graffiti et de street art à Rouen : 1985-2020. À découvrir jusqu’au 31 octobre à la bibliothèque Simone-de-Beauvoir.

Avec ses trentaines d’œuvres, Rouen devient une des étapes essentielles du street art en France. Elle possède en effet une des lus grandes collestions. Une histoire peut commencer à s’écrire. Elle commence avec Spy qui signe le premier Graff dans la ville en 1985, avec les crews, tels que TCS et A31. Tous se évoluent sur fond de culture hip-hop venant des États-Unis. 

Dans les années 1980, chaque artiste inscrit son blaze en divers endroits. À cette époque-là, la pratique n’est pas autorisée. Alors, les sorties se font la nuit et le plus souvent sur les trains. « Il y avait des repérages dans les gares de triage. Il fallait trouver le bon moment pour peindre et photographier son œuvre. À cette époque-là, il y a eu quelques gardes à vue et des procès », rappelle Olivier Landes, commissaire de Rouen impressionnée. Le train comme support des blazes n’est pas un hasard. Le but : les faire voyager et pouvoir être repérés. Au fil du temps, les crews sont entrés en concurrence et les artistes se sont lancés dans des aventures artistiques extraordinaires.

160 photographies

Dans cette exposition, jusqu’au 31 octobre à la bibliothèque Simone-de-Beauvoir, ce sont 35 ans de graffiti et de street art à Rouen qui sont retracés. Olivier Landes a réuni 160 photographies, des magazines américains pour faire découvrir cette riche histoire qui avance avec les styles, les matériaux, les techniques… 

Ces 35 ans sont marqués par la fondation du HSH Crew et son leader de la première heure, LKsir. « Il se démarque de la old-school en intégrant la figuration », remarque Olivier Landes. Avec ce collectif rouennais, arrivent des personnages, des anamophoses, des mises en situation… HSH a également réalisé une grande fresque avec des portraits rêvés sur la façade de la MJC Rive gauche. L’histoire du street art se poursuit avec InkOj, LizPonio, Savati, Gaspard Lieb

photo Florence Brochoire

Infos pratiques

  • Jusqu’au 31 octobre, le mardi de 13 heures à 18 heures, le mercredi de 10 heures à 12 heures et de 13 heures à 18 heures, le jeudi de 13 heures à 18 heures, le vendredi de 13 heures à 19 heures, le samedi de 10 heures à 12 heures et de 13 heures à 18 heures, à la bibliothèque Simone-de-Beauvoir, pôle culturel Grammont, à Rouen
  • Entrée libre

À lire également

Donec Phasellus ut suscipit commodo id