Le théâtre de l’Arsenal reste fermé au public jusqu’en janvier 2021

par | 23 juin 2020 | Vie culturelle

Le Théâtre de l’Arsenal sort tout doucement du confinement après une baisse de l’enveloppe du mécénat et une inondation. La salle de Val-de-Reuil ne va pas rouvrir au public avant janvier 2021.

Ce fut la loi des séries… Depuis la mi-mars, date du début du confinement, les problèmes se sont enchainés les uns après les autres au théâtre de l’Arsenal à Val-de-Reuil. Il y a tout d’abord eu l’arrivée du coronavirus entrainant, comme toute structure culturelle, une fin brutale de la saison avec une annulation de dix spectacles, de résidences, d’ateliers… 

Deuxième souci : la remise en cause de l’enveloppe du mécénat qui représente 150 000 €. Dans un premier temps, Le maire de Val-de-Reuil, Marc-Antoine Jamet, avait tout simplement envisagé de la supprimer. Ce qui aurait contraint les deux directeurs de la salle, Dominique Boivin et Jean-Yves Lazennec, à mettre une croix sur toute la saison 2020-2021. Après une réunion, « les choses se sont apaisées. Comme on va vers une catastrophe économique et sociale, la réaction reste la même. Il ne faut pas dépenser et on diminue à tort la question de la culture. Comme si cette question était périphérique. Et on se trompe. Les artistes sont des travailleurs », rappelle Dominique Boivin.

Cette première décision a révélé aux deux directeurs la fragilité du projet et l’importance trop grande de cette ligne budgétaire. « C’est une chance que le théâtre reçoive cette enveloppe. Et il la reçoit grâce à l’énergie du maire de Val-de-Reuil qui amène cette part, se réjouit le danseur et chorégraphe. Mais il faut désormais trouver des solutions pour que cette somme soit moins importante et se retrouve sous une autre forme. C’est trop dangereux ».

Un théâtre pour les artistes

Jamais deux, sans trois… Pour terminer cet épisode sombre, le théâtre de l’Arsenal a subi une terrible inondation après une rupture d’une canalisation début juin. L’eau a recouvert le plancher de la grande salle et du studio. Une opération de pompage a été nécessaire avant un temps de séchage. « Un appel d’offre a été lancé pour le remplacement des planchers. Tout est fait pour que les travaux se fassent très vite. Ils seront terminés fin octobre ou début novembre avant une soirée de réouverture en décembre ».

Il n’y aura donc pas de spectacles au premier trimestre de la saison 2020-2021. La programmation était pourtant écrite. Toutes ces mésaventures ont obligé Dominique Boivin et Jean-Yves Lazennec à annuler toutes les représentations jusqu’à la fin de l’année 2020. « C’était une remarquable décision de construire un théâtre sur ce territoire. Il a un très beau plateau. Il est un outil de travail intelligent. Il est devenu une des scènes importante de la région avec l’obtention du label Art et Création danse. Mais un théâtre sans artiste, c’est rien. C’est un espace vide qui ne sert à rien. Aujourd’hui, il nous manque de l’argent. Quel moyen avons-nous pour que le mariage entre les artistes et le public fonctionne. Nous allons ouvrir le plateau aux autres ».

Lors du premier trimestre de la rentrée culturelle, le théâtre de l’Arsenal va alors devenir un lieu de résidence qui sera aussi ouvert au public. « Nous souhaitons lui offrir un regard sur la création. J’adore voir les artistes travailler. Je trouve que c’est une place privilégiée. Les choses sont très fragiles et on peut tout de même se projeter dedans ». Dans un premier temps, les compagnies sont accueillies au Dancing de la compagnie Beau Geste. La Presque Compagnie et La Vouivre se partagent le plateau pendant l’été. À la rentrée, se succèderont les troupes de théâtre, de danse et de cirque.

photo : Théâtre de l’Arsenal © ville de Val-de-Reuil

À lire également

eget tristique Lorem quis lectus Praesent felis libero. Praesent mattis luctus tempus