La série est en cours. Mathieu Douzenel donne à voir les 40 premiers portraits de ces Monuments, photographiés le long des côtes du nord de la France. L’exposition se tient jusqu’au 16 février à L’Académie à Maromme.

Mathieu Douzenel s’est fixé des rendez-vous réguliers avec eux. Quand il les rencontre, il les contemple « à hauteur d’yeux ». L’artiste normand part ainsi pendant une semaine chaque mois à la découverte des blockhaus pour les photographier. Entre Dunkerque et Hendaye, il y en a 4 400, une partie du Mur de l’Atlantique, construit par les Allemands et destiné à protéger les côtes françaises des éventuelles offensives alliées pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le photographe a commencé en 2019 cette série consacrée à ces blocs de béton. Des Monuments, comme il les appelle, semblables à « des bêtes échouées » sur une plage, au cœur d’une forêt, non loin d’habitations ou dans un no man’s land. Jusqu’au 16 février, il présente 40 photographies de ces blockhaus, pris entre Dunkerque et le Mont-Saint-Michel. Une véritable galerie de portraits de montres, géants, bien trop droits, penchés telle la tour de Pise, ou difformes. Peints, ils rappellent des cachalots ou des cathédrales. La plupart ne sont que des ruines envahies par la végétation, le sable ou les eaux. 

Mathieu Douzenel construit ses images comme des tableaux, joue sur les contrastes entre un béton imposant et des ciels clairs. Son regard est brut et il parvient néanmoins à créer des ambiances mystérieuses, faites de mélancolique, de poésie et de romantisme. Sans présence humaine, ces Monuments laissent une trace de l’impact de l’être humain sur le paysage.

Le photographe poursuit cette série tout au long de l’année 2020 jusque dans le sud-ouest de la France. L’objectif : la publication d’un livre dressant un inventaire de ces monstres d’architecture qui portent tous un nom.

Infos pratiques

  • Jusqu’au 16 février, tous les jours de 13 heures à 18 heures, à L’Académie, 96, rue des Martyrs-de-La-Résistance à Maromme.
  • Entrée libre
  • Visite flash tous les jours à 16 heures pendant 30 minutes