Il y a de la colère et de la rage dans Mon Cœur. Un texte et une mise en scène de Pauline Bureau qui raconte le scandale sanitaire du Mediator. À voir ce mardi 6 novembre au Tangram à Évreux.

photo Pierre Grosbois

L’affaire du Mediator commence en 2010 quand Irène Frachon, pneumologue au CHU de Brest publie alors Mediator 150 mg : combien de morts ?. Elle écrit pour alerter sur la dangerosité du médicament du laboratoire Servier, prescrit comme coupe-faim. 300 000 personnes sont concernées. Plusieurs patients déposent plainte. C’est le point de départ d’une bataille judiciaire qui se poursuivra jusqu’en 2019, année du procès. 

Pauline Bureau écoute le témoignage du médecin et découvre un scandale qui la bouleverse profondément. À ce moment-là, l’autrice et metteuse en scène de La Part des anges a « envie d’écrire un récit qui ne soit pas personnel, de réunir des personnages féminins forts. Je ne voulais pas uniquement une histoire sentimentale ». Pauline Bureau rencontre Irène Franchon. « C’est une femme touchante, en empathie totale avec les malades ». Elle parcourt la France, de Brest à Lyon en passant par Bayonne. Elle récolte les témoignages des victimes du Mediator et crée le personnage de Claire. « C’est un condensé de toutes ces femmes, de ces malades qui ont pris ce médicament et compris qu’elles ont été empoisonnées. Elles souffrent d’une maladie cardiaque. Et le cœur, c’est l’organe qui permet de vivre et d’aimer ».

 

 

Claire est l’héroïne de Mon Cœur, une pièce qui raconte le combat d’une femme, sa force, son courage auprès de son fils, le père du garçon, sa sœur, son avocat, celui du laboratoire pharmaceutique, le chirurgien et aussi Irène Frachon « J’ai lu tous les compte-rendus. Je me suis beaucoup documentée, notamment sur le droit ».

Mon Cœur est un hommage à toutes ces femmes. Dans cette fiction, en tournée cette saison dans toute la France, Pauline Bureau mêle une réalité brutale et la poésie d’un conte de fée avec trois héros, Irène, Claire et son avocat. Les mots sont durs, les images, fortes et le spectacle, empreint d’une immense humanité.

 

Info pratiques

  • Mardi 6 novembre à 20 heures au Cadran à Évreux.
  • Tarifs : de 20 à 8 €. Pour les étudiants :  carte Culture. 
  • Réservation au 02 32 29 63 32 ou sur www.letangram.com

En tournée en Normandie

  • Lundi 14 janvier à 20h30 et mardi 15 janvier à 19h30 à la scène nationale 61 à Flers.
  • Mardi 5 février à 20h30 au Rive gauche à Saint-Étienne-du-Rouvray. 
  • Jeudi 7 et vendredi 8 mars à 20 heures à la Comédie de Caen à Hérouville-Saint-Clair
  • Toutes les dates sur www.part-des-anges.com