Ce sera une soirée romantique. Flannan Obé, comédien, avec deux musiciennes, Carole Dauphin et Eriko Minami, ouvrent le journal intime de Clara et Robert Schumann. Une petite forme entre textes et musique qui est interprétée samedi 6 août au parc du bois des Moutiers à Varengeville-sur-Mer dans le cadre des Musicales de Normandie.

 

 

Journal RomantiqueC’est un couple au destin exceptionnel. Clara Wieck (1819-1896), pianiste virtuose et compositrice, et Robert Schumann (1810-1856), compositeur, ont mené une vie remplie d’amour et de musique. Après leur mariage, les deux époux entament la rédaction d’un journal intime commun. Comme le veut la tradition de l’époque. De cet ouvrage, Flannan Obé, comédien, Carole Dauphin, alto, et Eriko Minami, piano, ont écrit un Journal romantique, fait de textes et de musiques, qu’ils présentent samedi 6 août au parc des bois des Moutiers à Varengeville-sur-Mer.

 

« C’est un journal très émouvant, parfois drôle. Leur bonheur fait plaisir à lire », confie le comédien. Un bonheur qu’il a fallu conquérir puisque le père de la jeune femme s’est fermement opposé à cette union. « On suit ces deux artistes grandir, leur parcours artistiques, la naissance des enfants, puis les premiers signes de folie qui apparaissent chez Robert Schumann ».

 

Dans ce journal, les sujets principaux restent l’amour et la musique, indissociables pour Clara et Robert Schumann. « Ils parlent davantage de musique que de leurs enfants. Leur amour s’est construit autour de la musique. C’est le socle de leur relation. Bien sûr, au début, ils évoquent leurs sentiments l’un envers l’autre. Après, la musique est plus présente. Ils parlent des heures de travail, de répétition, de la composition, des leçons qu’il faut donner pour vivre, des tournées, des rencontres amicales avec les musiciens, de leurs goûts musicaux et littéraires… Ils se comprennent parce qu’ils ont les mêmes préoccupations », explique le comédien. Néanmoins, Clara Schumann doit mener cette vie riche en tant que musicienne, compositrice, épouse et mère. C’est une femme dévouée qui admire son mari et va mettre sa carrière entre parenthèses pendant une longue période. « Elle se plaint parfois d’être délaissée ».

 

Le Journal romantique du trio revient sur cette période entre le début du mariage de Clara et Robert Schumann et la mort du compositeur. Flannan Obé livre des pensées intimes, ponctuées des ?uvres des deux compositeurs et aussi de Brahms, de Liszt et de Chopin. « Nous avons recréé une atmosphère de concert bourgeois de cette époque ».

 

  • Samedi 6 août à 20h30 au parc du Bois des Moutiers à Varengeville-sur-Mer. Tarifs : 15 €, 12 €. Réservation au 09 53 23 27 58 ou sur www.musicales-normandie.com