Il fallait bien 30 événements pour fêter cet anniversaire. Le CEM, centre d’expressions musicales, au Havre a imaginé un Super 30 durant toute l’année 2016 avec divers rendez-vous. Retour sur une histoire pleine de rebondissements.

 

photo W Lamotte

photo W Lamotte

Le CEM, centre d’expressions musicales, a 30 ans. Si l’association havraise peut fêter cette année cet anniversaire, c’est grâce à une volonté féroce, une ténacité et une folle énergie de toute une équipe qui n’a jamais oublié le slogan lancé lors de l’ouverture : « la musique ne vaut que si elle est partagée par tous ».

 

L’histoire du CEM est celle d’un combat, encore mené aujourd’hui par Sandrine Mandeville, directrice depuis 20 ans, et une équipe pédagogique. Elle commence par un fait divers. Des adolescents sont jugés pour nuisances sonores. Faute de lieux, ils répètent dans la cage d’escalier de leur immeuble. Ce qui n’a pas plu très longtemps à leurs voisins. Georges Durand, alors assesseur au tribunal, décide de fonder en mai 1986 l’Association havraise d’initiative sociale et culturelle et d’aménager sept locaux de répétition, rue Franklin au Havre. Suivra, quelques mois plus tard, le CEM, une école de musiques.

 

Une belle idée qui n’a pourtant pas fait l’unanimité. Parce que la pédagogie est axée sur le plaisir de jouer et surtout de jouer ensemble. « Il y avait une envie d’enseigner autrement », se souvient Sandrine Mandeville. Parce que, très vite, le CEM a eu cette identité rock. « Les musiciens havrais se sont vite impliqués dans l’école. Ils sont venus donner des cours. De par leur présence, ils ont imposé cette marque. En 2003, nous avons fait le choix de n’être qu’une école de musiques actuelles ».

 

Étranglé

Pendant dix ans, le CEM vivra sur ses ressources propres avant d’être étranglé par un déficit de 1,6 million d’euros. « Le CEM aurait pu mourir à ce moment-là. Plusieurs personnes ont mené des actions, organisé des concerts de soutien. Il y a une constante dans toute cette histoire. Beaucoup ont toujours été convaincus de l’utilité et de la nécessité de l’existence du CEM pour des vies individuelles et collectives. Ces musiques sont dans les vies de tous ». Heureusement parce que le centre havrais a connu régulièrement quelques mésaventures.

 

009sonic__bbflirtAujourd’hui, pour ses 30 ans, le CEM voit son horizon s’éclaircir. Une récompense méritée parce qu’il a réussi à offrir un enseignement de qualité à un large public. Il compte désormais 800 élèves et une quarantaine de professeurs, dispense des cours dans ses locaux, mais aussi dans les prisons, les structures accueillant des personnes en situation de handicap… Le nombre d’actions culturelles est impressionnant. Il propose des formations professionnelles, travaille avec le RMAN, a ouvert la première classe CHAM en France au collège Irène Joliot-Curie au Havre. « Nous dispensons 6 heures de musique sur le temps scolaire, menons des ateliers avec le professeur. Cela fait un bien fou aux enfants qui ont de bons résultats, ont davantage confiance en eux, apprennent le compromis, le débat, la communication. Ils vivent le collège différemment ».

 

Le CEM « a appris la patience et la prudence. Il s’est construit pierre par pierre ». Et ce n’est pas terminé. En 2003, le centre a ouvert au fort de Tourneville le Sonic avec six studios de répétition et le Tube, salle pédagogique permettant le travail de la scène. Prochaine étape : une nouvelle école, juste à côté du Sonic, dans 1 500 m2 rénovés. « Nous aurons un nombre de salles équivalent à la rue Franklin mais les espaces seront plus grands et avec une acoustique adaptée ». Il faudra attendre encore quelques mois pour découvrir la future école du CEM qui ouvrira en janvier 2018. La première pierre, tout comme celle d’un futur lieu de convivialité sera posée le 4 octobre 2016.

 

Au CEM, 2016 sera une année festive avec ce Super 30 ou 30 événements musicaux avec des concerts de groupes et d’élèves, des stages de découverte, des rencontres, des ateliers. Le prochain rendez-vous a lieu samedi 30 janvier au Sonic avec Nord et Aloha Orchestra.

 

  • Le CEM, 10, rue Franklin au Havre. Renseignements au 02 35 22 70 65 ou à contact@le-cem.com