Beethoven illumine le concert du Nouvel An de l’Opéra de Rouen/Haute-Normandie. Rendez-vous désormais traditionnel en ce début d’année au Zénith de Rouen qui se déroule dimanche 5 janvier. Luciano Acocella, directeur musical a vu grand : l’orchestre avec 70 musiciens, les cent chanteurs du Brighton Festival Chorus qui interprètent la Symphonie
n°9 de Beethoven.

 

Le choix de la Symphonie n°9 de Beethoven n’est pas un hasard, un coup de tête, encore moins une volonté de briller lors de ce concert du Nouvel An. Pour Luciano Acocella, directeur musical de l’Opéra de Rouen/Haute-Normandie, cette pièce musicale qui véhicule de belles valeurs humanistes s’avère une suite logique dans le travail effectué depuis son arrivée il y a trois ans.

 

Luciano Acocella est un artiste international qui a opté pour un répertoire bien évidemment international. « A Rouen, j’ai souhaité trouver un fil conducteur musical et non intellectuel. J’ai dirigé vingt-cinq pièces. J’ai voulu couvrir une grande période en portant une attention particulière aux styles (romantique, classique, contemporain…) et au développement de la qualité technique de l’orchestre. Cela conduit aujourd’hui à la Neuvième Symphonie de Beethoven, puis à la Première de Mahler (les 7 et 8 février au Théâtre des Arts à Rouen, ndlr) ».

 

Un monument

La Symphonie n°9 de Beethoven est une œuvre grandiose et novatrice. Créée à Vienne en 1824, elle est dirigée par le maître de Bonn qui, devenu complètement sourd, ne peut entendre l’ovation du public. Beethoven fait preuve de modernité, casse une tradition musicale en insérant notamment une pièce vocale dans le finale, aujourd’hui l’hymne de l’Union européenne. Dans cet Ode à la joie, Schiller évoque l’amitié, la fraternité, la nature. « Beethoven, dans sa condition d’handicapé, envoie au monde entier un message d’espérance », remarque Luciano Acocella. «Quand l’homme s’élève, fait le bien, il atteint un objectif divin. Pour lui, avec la musique, il est possible d’arriver à cet objectif. Cette symphonie est comme le testament de sa vie ».

 

Les interprètes

  • Direction musicale : Luciano Acocella
  • Chef assistant : Carlos Garcès Fuentelsaz
  • Soprano : Fabienne Conrad
  • Mezzo-soprano : Maria Ratkova
  • Ténor : Jonathan Boyd
  • Baryton : Valeriu Caradja
  • Piano : Frédéric Aguessy
  • Brighton Festival Chorus
  • Orchestre de l’Opéra de Rouen/Haute-Normandie

 

Dimanche 5 janvier à 16 heures au Zénith de Rouen. Tarifs : 30 €, 25 €. Réservation au 02 35 98 74 78 ou sur www.operaderouen.fr