Opéra à Viva Cité : Les Grooms jouent “Rigoletto”

par | 25 juin 2015 | Art de la rue

Avec Rigoletto de Verdi, Les Grooms créent un opéra de rue d’une heure et demie. C’est un spectacle complètement décalé, mis en scène par Pierre Guillois, que présente cette fanfare théâtrale lors de Viva Cité à Sotteville-lès-Rouen vendredi 26 et samedi 27 juin.

 

photo Michel Wiart

photo Michel Wiart

Pour Pierre Guillois, monter Rigoletto dans la rue relevait du défi. « En extérieur, on ne maîtrise jamais tout ». Le metteur en scène a dû oublier tous ses outils artistiques habituels pour créer un des opéras italiens les plus populaires. Pourtant, Pierre Guillois n’a pas hésité lorsque Les Grooms lui fait cette proposition. « J’avais beaucoup entendu parler d’eux. J’avais aussi vu des interventions, leurs Baronnades. De plus, la rue est un terrain qui m’intéresse beaucoup ». Et la rue pour l’opéra ? « C’est une autre affaire. L’opéra est très connoté. Il est esclave de tous ses codes bourgeois ».

 

Dans son travail avec Les Grooms, Pierre Guillois s’en est affranchi. « Je me suis senti un peu plus libre. Les Grooms ont écrit l’adaptation musicale. Ils ont l’habitude de malmener les œuvres ». Sans la massacrer.

 

L’objectif des Grooms reste en effet d’offrir une pièce de répertoire dans un contexte différent, de faire entendre toute la subtilité d’une œuvre et les airs les plus connus, de préserver les voix. Les Grooms, sept musiciens et quatre chanteurs, racontent le mélodrame inspiré du Roi s’amuse de Victor Hugo. Il y a de l’amour, des trahisons, de la vengeance, de la passion dans cet opéra. Rigoletto, bouffon du duc de Mantoue, est un grand séducteur et surtout un père très protecteur. Il cache sa fille, Gilda, des regards extérieurs. Or, Gilda va tomber amoureuse du duc de Mantoue et se donner à cet homme si volage. Lorsqu’il apprend la nouvelle, Rigoletto décide de venger sa fille et de faire tuer le duc. Le soir du meurtre, Gilda se place à l’endroit où doit être assassiné le duc et tombe sous les coups du tueur. Rigoletto est effondré.

 

Les cuivres résonnent, font trembler lors des coups bas, amusent pendant quelques libertinages et accompagnent les voix qui planent au-dessus du public.

 

 

Les Grooms

    • Vendredi 26 juin à 19 heures, place de l’Hôtel de ville : Coup d’envoi
    • Vendredi 26 et samedi 27 juin à 21h15 rue Raspail : Rigoletto
    • Dimanche 28 juin à 19h30 place de l’Hôtel de ville : La Baronnade

 

 

Viva Cité

  • Les 26, 27 et 28 juin à Sotteville-lès-Rouen. Festival gratuit.
  • programme complet : ici

 

À lire également

dictum Nullam eget non felis Donec amet, sit elementum et, mattis