COVID 19 : Pas de concerts. Pas de spectacles. Pas d’expositions… nous avons une belle pensée et apportons tout notre soutien à tous les acteurs et actrices du monde culturel, particulièrement affectés par cette mesure. Prenez soin de vous. Restez chez vous et toujours aussi curieux !

Opéra : chanter avec Hansel et Gretel

par | 10 décembre 2014 | En famille, Opéra

L’opéra participatif est un succès chaque saison à l’Opéra de Rouen Haute-Normandie. Après La Flûte enchantée, Ni Criez pas au loup, L’Enlèvement au sérail, Le Vaisseau fantôme, voilà Hansel et Gretel, un conte musical d’Engelbert Humperdinck interprété du 12 au 20 décembre.

 

STREGA2Pour ce nouvel opéra participatif, Hansel et Gretel s’est imposé lors de cette saison qui a pour thématique les Contes et légendes. « Il est peu connu et peu joué en France. En revanche, c’est un tube en Allemagne », indique Frédéric Roels, directeur de l’Opéra de Rouen Haute-Normandie.

 

Hansel et Gretel, une pièce en trois tableaux d’Engelbert Humperdinck, reprend l’histoire écrite par les frères Grimm. Après une dispute avec leur mère, les deux enfants sont envoyés dans la forêt pour cueillir des fraises. Ils sont ravis de leur récolte mais inquiets quand ils se rendent compte qu’ils se sont perdus. La nuit tombe, le marchand de sable jette dans leurs yeux une pluie dorée pour les endormir. Au matin, ils se retrouvent devant une maison faite en bonbons et en gâteaux. Un délice pour le frère et la sœur qui sont pris au piège de la sorcière Croque. Avec quelques astuces et une formule magique, Hansel et Gretel parviennent à se libérer. Tout comme tous les enfants qui avaient été emprisonnés.

 

Dans cette œuvre aux accents wagnériens, Federico Grazzini s’est tenu à « faire ressortir l’aspect théâtral et musical du conte », à « mettre les personnages principaux en miroir avec le public ». Pour le metteur en scène, « le conte est formateur car il aide celui qui le lit ou qui l’écoute à trouver ses propres solutions, en méditant sur les implications que l’histoire peut avoir pour sa vie personnelle et ses propres conflits intérieurs, à un moment donné de son existence ». Il n’était donc pas question d’édulcorer cette œuvre. « Le point de départ est la pauvreté. C’est l’élément cruel de la fable ».

 

Federico Grazzini transpose la pièce de Humperdinck dans « le contexte rural des années 1950 en Italie. Nous sommes partis d’une situation initiale d’une extrême pauvreté, plus réaliste, que l’on retrouve dans bien d’autres contes, en désignant la dernière guerre comme l’événement déclencheur de cette situation pour nous orienter ensuite vers un style fantastique plus marqué ».

 

Dans cet opéra participatif, le public tient un véritable rôle dramaturgique. Il est le protagoniste d’une action qui se termine bien.

La distribution

  • Direction musicale : Robert Houssart
  • Mise en scène : Federico Grazzini
  • Les chanteurs : Benjamin Mayenobe, le père, Majdouline Zerari, la mère et la sorcière, Alice Gregorio, Hansel, Sabine Revault d’Allonnes, Gretel, Juliette Raffin-Gay, le marchand de sable
  • Orchestre de l’Opéra de Rouen Haute-Normandie

 

Les dates

  • Vendredi 12 décembre à 20 heures, dimanche 14 décembre à 16 heures, samedi 20 décembre à 20 heures au Théâtre des Arts à Rouen. Tarifs : 21 €, 12,60 €, 5 €. Réservation au 02 35 98 74 78 ou sur www.operaderouen.fr
  • Le CD et le livret d’apprentissage sont disponibles en billetterie et les chants sont téléchargeables sur www.operaderouen.fr

 

 

À lire également

adipiscing massa pulvinar quis, et, justo