Quand Brassens était jeune

par | 11 octobre 2021 | Concert

Georges Brassens aurait eu 100 ans en 2021. À l’occasion de cet anniversaire, Boule et Richard Destandau reviennent sur l’enfance du chanteur dans un spectacle entre chansons et théâtre d’ombre. Le Petit Georges se joue mercredi 13 octobre au Trianon transatlantique à Sotteville-lès-Rouen.

Le Petit Georges, c’est Georges Brassens. « Je l’ai beaucoup chanté quand j’étais jeune ». Boule revient sur la vie du poète avec Richard Destandau dans ce spectacle pour les enfants fait de chansons et de théâtre d’ombre et créé mercredi 13 octobre au Trianon transatlantique à Sotteville-lès-Rouen. Là, il s’attache à raconter la jeunesse de Georges Brassens, de sa naissance à Sète, le 22 octobre 1921, jusqu’à son premier succès. « En fait, c’est tout le parcours qui a permis de faire émerger l’artiste pour comprendre dans quel environnement et dans quel contexte historique il a grandi », indique Richard Destandau, metteur en scène.

Boule et Richard Destandau ont lu et relu les biographies, écouté et réécouté la discographie et les interviews de Georges Brassens. Le Petit Georges, ce sont des chansons écrites par Boule et des images fixes et animées par Richard Destandau pour évoquer une enfance, baignée de musique, grâce à une maman qui chante régulièrement. Retour aussi à l’école où Georges s’ennuie, sur les premiers larcins, le voyage à Paris pour échapper au métier de son père, maçon, le service du travail obligatoire en Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale et les années de galère.

Infos pratiques

  • Mercredi 13 octobre à 14h30 au Trianon transatlantique à Sotteville-lès-Rouen
  • Durée : 1 heure
  • Spectacle à partir de 8 ans
  • Tarifs : 8 €, 5 €. 
  • Réservation au 02 35 73 95 15 ou sur www.trianontransatlantique.com
  • visuel : Richard Destandau et Anne Treutenaere

Relikto vous fait gagner des places

  • Gagnez des places pour le spectacle Le Petit Georges mercredi 13 octobre au Trianon transatlantique
  • Pour participer, il suffit d’envoyer un joli message à relikto.contact@gmail.com

À lire également