Quelques fantaisies musicales avec Daniel Isoir

par | 29 juillet 2020 | Concert

Ce sera son premier concert depuis le confinement. Daniel Isoir interprète jeudi 30 juillet à Varengeville-sur-Mer des sonates de Beethoven et de Carl Philipp Emanuel Bach et des variations de Haydn en ouverture des Musicales de Normandie.

Beethoven (1770-1827), Haydn (1732-1809), Bach, le fils, Carl Philip Emanuel (1714-1788) : trois compositeurs d’une même époque qui se sont connus. Le premier a été l’élève du second. Le troisième est une des grandes influences du premier qui lui a même envoyé quelques partitions pour les étudier. Autre point commun : leur faculté d’improvisation. « Beethoven était un improvisateur exceptionnel et beaucoup se déplaçaient pour écouter ces concerts. Il pouvait prendre un motif et le développer pour en faire une pièce ». 

Comme Carl Philipp Emanuel Bach, « un compositeur passionnant », dans une de ses dernières sonates, celle en sol majeur H 280. « C’est une pièce étonnante qui donne l’impression d’une improvisation totale mais a une unité formidable. Ça module dans tous les sens. Pourtant, il y a une structure forte ». Ou encore comme Joseph Haydn dans ces variations Quasi Una Fantasia. « Il alterne les thèmes. Il en écrit un, puis part dans une âtre direction et revient au thème du thème. Ce pourrait être une improvisation totale ».

Comme avec Beethoven

Daniel Isoir réunit Beethoven, Haydn et Carl Philipp Emanuel Bach et ces pièces musicales lors du concert qui lance l’édition 2020 des Musicales de Normandie jeudi 30 juillet au musée Michel-Ciry à Varengeville-sur-Mer. Trois compositeurs pour quelques fantaisies, titre ou sous-titre des partitions que le musicien normand interprète au pianoforte. Avec cet instrument, « je souhaite faire entendre ce qu’entendait Beethoven quand il a écrit les sonates. Il en a composées 32, toutes aussi extraordinaires les unes que les autres avec des inventions incroyables et des enchaînements très réussis parce qu’il y a des contrastes énormes. Il a aussi effectué un travail magnifique sur les timbres et sur la pédale ». Daniel Isoir a choisi de Beethoven les deux sonates opus 27 dont la célèbre Au Clair de lune.

C’est un concert pour éprouver de multiples émotions avec des moments de recueillement, certains très sombres, d’autres plus joyeux, voire drôles, et des instants tempêtueux et enflammés.

Infos pratiques

Le programme des Musicales de Normandie

  • Vendredi 31 juillet à 20h30 : Aline Piboule au musée Michel-Ciry à Varengeville-sur-Mer
  • Vendredi 14 août à 20h30 : Adèle Charvet et Florian Caroubi en l’église Saint-Étienne à Fécamp
  • Samedi 15 août à 20h30 : Bab Assalam en l’église Saint-Étienne à Fécamp
  • Samedi 22 août à 17 heures : quatuor Agate en l’église à Vatteville-la-Rue
  • Samedi 22 août à 20h30 : Sydney Fierro et Chloé Ducray en l’église à Villequier
  • Dimanche 23 août à 19 heures : François Lazarevitch à l’abbaye de Jumièges
  • Jeudi 27 août à 20h30 : le jeune chœur du conservatoire de Rouen au temple Saint-Éloi à Rouen
  • Vendredi 28 août à 20h30 : Paul Lay à L’Astrolabe à Petit-Quevilly
  • Samedi 29 août à 20h30 : l’ensemble Variances au jardin des plantes à Rouen

À lire également

justo ipsum elit. velit, felis diam ultricies ut commodo