Riff Cohen au Trianon

par | 25 novembre 2013 | Concert

Riff Cohen est une comédienne et une chanteuse pétillante qui connaît un vrai succès avec son tube A Paris. Elle est mardi 26 novembre au Trianon transatlantique à Sotteville-lès-Rouen dans le cadre du festival Chants d’Elles.

 

C’est une jolie brise venant du sud. Riff Cohen, avec ses deux tresses, ses yeux rieurs et son air insouciant et désinvolte, ressemble à une ado. C’est une jeune femme, née à Tel-Aviv en Israël qui a fait un carton dans son pays avec son premier album, A Paris, et qui peut savourer également son beau succès en France.

 

Comédienne, Riff Cohen avait aussi besoin de la musique pour s’exprimer. « Je suis faite pour cela. Quand je chante, je suis 100 % Riff Cohen. Je m’éclate ». Pour en arriver là, la chanteuse a mené quelques combats. « J’ai perdu beaucoup de temps. C’est très difficile de sortir un album. Je n’avais pas imaginé toutes ces étapes. Pourquoi faut-il un producteur ? Quel musicien choisir ? Je ne comprenais pas. J’ai alors fait un gros travail toute seule ». Tout cela n’a pas entamé la fraicheur, l’énergie et la confiance de Riff Cohen. « Je suis née avec une certaine confiance. A 6 ans, j’ai commencé le théâtre et je me suis sentie très vite à l’aise ».

 

Sur cet album, Riff Cohen communique cette joie, chante avec une liberté enviable. C’est dansant et aussi léger. Or cette légèreté n’est qu’une apparence. Il y a une dimension spirituelle dans les titres de Riff Cohen. « Dans ce genre de musique, on ne peut éviter cette dimension, ce mystère. C’est normal et c’est naturel. En Europe, cela n’existe pas ».

 

Sur des mélodies pop orientales où l’on perçoit ici et là des rythmes nord-africains, elle jongle avec le français, l’arabe et l’hébreu. « J’avais les compositions, les textes sont venus ensuite quand j’ai découvert les écrits de ma mère. Je me suis rendu compte que le français allait très bien avec cette musique. Comme si c’était naturel. Il devient même une langue exotique comme les autres ».

 

  • Mardi 26 novembre à 20h30 au Trianon transatlantique à Sotteville-lès-Rouen. Tarifs : de 16 à 8 €. Réservation au 02 35 73 95 15 ou sur www.trianontransatlantique.com

 

À lire également