Rock in Evreux a réuni des valeurs sûres pour sa première édition. Pas de découvertes pour le prochain festival d’Evreux qui se tient les 23 et 24 juin à l’hippodrome de Navarre. Est-ce que Normandy Rock avait le choix ? Pas vraiment parce que l’association, soutenue fortement par la municipalité, a l’obligation de réussir son pari. Surtout après le feuilleton à répétitions pour mettre hors circuit l’Abordage. Le pari donc d’organiser un festival en six mois et d’accueillir pendant deux jours un public très nombreux.

 

Dans un tel climat électrique, il vaut mieux ne prendre aucun risque. Trust, The Prodigy, Yuksek, Jain, Machine Gun Kelly, Steve’n’Seagulls, Talisco : tous ces noms ont déjà été annoncés en février dernier. A cette liste s’ajoutent ceux de Gojira et de The Limiñanas, deux formations du sud de la France qui font des carrières internationales mais qui n’évoluent pas du tout dans le même genre. Le premier a fait son chemin dans le metal alors que le second préfère une électro-pop délicate et sensuelle aux accents très gainsbouriens. De l’électro encore avec les Canadiens d’Austra, plus pop, les Islandais d’Asgeir plus folk. La touche mélancolique viendra de Peter Peter, un québécois installé à Paris. Lescop, avec sa new wave des années 1980, termine sa tournée avec les festivals d’été. Retour des Wampas, toujours décalés et subversifs.  Le festival se termine comme d’habitude par une touche très electro avec Claptone.

 

Rock in Evreux ne pouvait oublier les groupes régionaux : le duo Wolzovitch, un peu fade, Headcharger, plus énervé. Après Concrete Knives, Samba de la Muerte poursuit son aventure avec une pop mélodieuse. Tout comme les Slaughterhouse Brothers, désormais caennais, qui ont sorti un nouvel album The Man is gone, plus rock.

 

 

 

  • Vendredi 23 juin à 15h30, samedi 24 juin à 14h30 à l’hippodrome de Navarre à Evreux. Tarifs : 42 €, 39 € une journée, 70 €, 66 € les deux jours. Gratuit pour les moins de 12 ans.  Réservation sur www.rockinevreux.org