photo René Habermacher

photo René Habermacher

Rocky, c’est trois garçons et une fille. Trois garçons, Olivier Bruggeman, Tom Devos, Laurent Paingault issus de TV Glory, groupe electro-rock lillois. Et une fille, Inès Kokou, une jeune étudiante qui apporte à Rocky non seulement une voix, très suave, mais aussi une grande part de sensualité. Entre pop, trip-hop, la formation, produite par Guillaume Brière, un des deux Shoes, livre des titres efficaces aux mélodies entêtantes. A l’image de Chase The Cool qui figure sur une premier EP. Rocky joue jeudi 27 mars à L’Abordage à Evreux. Entretien avec Laurent Paingault.

 

 

Pourquoi avez-vous changé le nom du groupe ?

Nous avons mis fin à TV Glory après une séparation avec le chanteur. Nous avions d’autres motivations. Nous étions à la recherche d’une voix.

 

Quelles directions souhaitiez-vous prendre ?

Nous collectionnons les synthés et nous avons envie de nous en servir afin d’être plus proches de la musique que nous aimons, d’obtenir ce mélange entre rock et electro. Pour nous, la musique n’a pas de barrière, de frontière.

 

Pourquoi les synthés ?

C’est un bel instrument et il a un super son. Il apporte divers timbres et différentes couleurs. Il permet aussi de coller à des époques précises. On peut apporter une touche des années quatre-vingt-dix à un morceau en utilisant le bon synthé. Les synthés font partie de l’histoire de la musique.

 

Pour ce nouveau projet musical, la voix devait-elle être féminine ?

Non pas forcément. Nous n’avions pas de desiderata. Tout cela est une histoire de rencontre. Nous recherchions une personne avec laquelle cela collerait à mort. Et nous avons rencontré Inès. Elle est la personne rêvée.

 

Est-ce que sa voix soul a orienté différemment votre travail de composition ?

Oui, nous écoutions des musiques plus robotiques comme Zombie Zombie. Nous sommes ainsi partis dans une autre direction. Elle a en effet influencé notre musique. Aujourd’hui, nous sommes très contents.

 

Quand projetez-vous de sortir l’album ?

Ce sera certainement en janvier 2015, peut-être avec Guillaume Brière. Nous l’espérons. Cela est une histoire de calendrier mais nous sommes tous motivés pour retravailler ensemble. En attendant, nous allons sortir un nouvel EP de 4 titres à la rentrée.

 

  • Jeudi 27 mars à 20 heures à L’Abordage à Evreux. Tarifs : de 16 à 12 €. Réservation au 02 32 31 86 80 ou sur www.abordage.net
  • Avec Griefjoy.