Avant une tournée en 2020, Samba de La Muerte fait une étape au Tetris au Havre. Trois jours de résidence, pour dresser la set-list, qui se terminent samedi 18 janvier par deux concerts. L’après-midi, ce sera pour les enfants, le soir, pour les plus grands.

Avec A Life with large opening, Samba de La Muerte renoue avec les ambiances sonores mouvantes. Ce deuxième album qui arrive après Colors mêle une pop psychédélique légère, des nappes brumeuses d’electro, une folk mélancolique, des voix graves et aiguës. Il y a des images de grands espaces et des envies de liberté dans ces nouveaux titres, sortis en septembre 2019.

Pour composer A Life with large opening, Adrien Leprêtre, leader de Samba de La Muerte, s’est inspiré d’un concept architectural, découvert lors d’un voyage au Japon. Le principe : un mur devient une fenêtre pour permettre une plus grande largesse d’esprit, une empathie et un esprit solidaire. 

Un set dansant

« C’est une philosophie bienveillante et pleine d’espoir. Pourtant, je ne suis pas un grand optimiste. Je me suis battu contre moi-même pour écrire cet album, pour être moins en colère et mettre plus d’espoir. C’est important, je pense, sinon on a du mal à avancer. J’avais envie de faire du bien, de permettre à celles et ceux qui écoutent l’album de quitter terre pendant une heure et quart, d’oublier les soucis et surtout de lâcher prise. Alors je ne me suis pas mis de barrière lors de la compositions des titres. Je suis allé vers des choses plus sensibles et au plus profond de moi-même ».

Avec A Life with large opening, Adrien Leprêtre, musicien caennais, a écrit une histoire en plusieurs chapitres qu’il raconte samedi 18 janvier au Tetris au Havre. C’est à la SMAC havraise qu’il commence la tournée 2020 et où il a été en résidence pendant trois jours. « Quelques morceaux de l’album ont besoin d’être réadaptés pour le live. Les plus vieux, très folk, doivent sonner comme les nouveaux. Il faut aussi trouver la bonne set-list. Ce n’est pas simple de trouver le bon ordre. Il faut aussi trouver une cohérence ».

Au Tetris, il y aura deux concerts. Le premier s’adresse aux enfants. « Avec Concrete Knives, j’ai déjà fait ça. J’adore ça. C’est toujours fascinant de jouer devant eux, de les voir bouger. Nous leur avons préparé un set plus dansant ». Le soir, les plus grands pourront aussi danser.

Infos pratiques

  • Samedi 18 janvier à 20 heures. Première partie : Global Network. Tarifs : 12 €, 8 €
  • Goûter concert samedi 18 janvier à 15 heures. Tout public à partir de 5 ans. Tarif : 5 €
  • Concerts au Tetris au Havre
  • Réservation au 02 35 19 00 38 ou sur www.letetris.fr