Santa Cruz est en résidence au Sonic au Havre. Une semaine de travail dans un beau lieu qui a pour objectif de préparer la future tournée et qui se termine par un concert samedi 5 avril.

 

Santa-Cruz_2500x1667Il émane de la musique de Santa Cruz des ambiances éthérées. On va d’images de contrées lointaines et rêvées à des aventures intérieures. Le groupe parvient à créer un univers intimiste et douillet avec ce mélange de folk, de rhythm’n’blues et de rock, aussi élégant que raffiné. Dans le prochain album, Microrgan, qui sortira le 24 mai prochain, Santa Cruz revisite neuf titres issus des disques précédents, ajoute un inédit, Sad & Lonely, et une reprise, You know I’m no good, d’Amy Winehouse. Le tout en version acoustique.

 

« En 2012, le festival Les Tombées de la nuit nous a demandé d’effectuer une prestation acoustique. Nous avons tout d’abord trouvé que c’était une drôle d’idée. Notre musique reste électrique. En fait, cela s’est révélé être un réel plaisir. Nous avons pris plaisir à dépouiller nos morceaux, à revenir à leur moelle. C’était intéressant de les découvrir sans leur habillage », explique Thomas Schaettel, claviers et professeur au CEM au Havre.

 

Santa Cruz a pioché dans le répertoire des quatre albums. « Nous avons sélectionné les titres qui pouvaient passer la rampe de la scène ». Des titres que le groupe interprète dans une configuration inédite. Il est installé en rond au centre du public. « Il y a un rapport de proximité que nous ne connaissions pas. Cela crée une ambiance particulière. Le public a dans les oreilles le son direct des instruments. Comme nous. Et il peut être immergé dans la musique ».

 

Santa Cruz dévoile ainsi une nouvelle facette de son travail. Le groupe rennais peut proposer trois versions de son répertoire : électrique, acoustique et aussi symphonique. « C’est toujours un vieux fantasme pour les rockeurs ». Santa Cruz a joué avec l’Orchestre symphonique de Bretagne (40 musiciens) des titres arrangés par Joseph Racaille, bien connu pour son travail avec Bashung, Fersen…

 

 

  • Samedi 5 avril à 21 heures au Sonic, fort de Tourneville, au Havre. Tarif : 12 €. Réservation au 02 35 48 95 25