Sur les traces de Victoria K

par | 4 mars 2020 | Théâtre

Avec Victoria K, Delphine Seyrig et moi ou la petite chaise jaune, Valérie Cachard a remporté le prix RFI Théâtre 2019 que met en scène les 5 et 6 mars Eva Doumbia, directrice du théâtre des Bains-Douches à Elbeuf.

Victoria K, Delphine Seyrig et moi ou la petite chaise jaune, c’est le récit d’une ville détruite, Beyrouth au Liban, à travers l’histoire d’une femme qui en rencontre une autre. Valérie Cachard l’a écrit à partir de lettres, de journaux, de photographies et autres objets qu’elle a découverts dans une maison abandonnée. Elle y ajoute des documents d’archives, des souvenirs, des émotions pour suivre les traces de Victoria K et Delphine Seyrig, deux personnages mystérieux et blessés qui tentent de se reconstruire. Comme la ville.

L’autrice libanaise a reçu le prix RFI Théâtre 2019 pour ce texte intime mis en scène par Eva Doumbia lors du festival des langues françaises. « J’avais un vrai désir pour cette pièce de femme avec des personnages féminins. Il y a de la féminité dans cette écriture. On y entend la voix de Valérie, une personne intelligente, pleine d’humilité. Ce sont des réflexions de femmes où se mêlent documentaire et auto fiction. Ce texte m’a beaucoup fait penser à Annie Ernaux. On ne sait pas trop si c’est vrai ou pas vrai ».

Jusqu’au Liban

Avant d’entamer son travail, Eva Doumbia a ressenti le besoin d’aller au Liban. « J’aborde un sujet qui n’est pas le mien. Je parle d’une place qui n’est pas la mienne. Je voulais me promener là-bas, essayer de comprendre, voir cette maison et les lieux. Il y a quelque chose d’urbanistique dans ce texte. Cette pièce parle des lieux. Et je n’avais pas envie de me tromper ».

Dans Victoria K, Delphine Seyrig et moi ou la petite chaise jaune, la metteuse en scène fait entendre ce monologue par deux voix, celle de Catherine Dewitt et Tamara Saade, et plonge dans « cette fouille archéologique » telle « une déambulation dans une ville où cohabitent toutes les époques ». 

Infos pratiques

  • Jeudi 5 et vendredi 6 mars à 20h30 au théâtre des Deux-Rives à Rouen.
  • Spectacle gratuit.
  • Réservation au 02 35 70 22 82 ou sur www.cdn-normandierouen.fr

À lire également

neque. commodo elit. mattis risus diam