Le Tetris, saison 1

par | 29 septembre 2014 | Concert

tetrisLe Havre a depuis un an une véritable salle de musiques actuelles avec un espace Invaders de 850 places et un Rubik’s Club de 200 places. Le Tetris a ouvert fin septembre 2013 dans le fort de Tourneville, à côté de plusieurs associations culturelles et du Sonic. Le directeur Franck Testaert raconte la première année au Tetris.

 

Est-ce que cette première année au Tetris s’est déroulée particulièrement rapidement ?

Plus vite, c’est impossible. Quand nous sommes arrivés en juin, nous nous sommes dit : nous avons déjà fini la saison. C’était incroyable. D’autant que tout s’est super bien déroulé avec l’équipe, avec le public et les artistes qui sont passés au Tetris. Tout le monde est content d’avoir une salle.

 

Avez-vous ressenti une grande attente de la part du public ?

Pas vraiment. Le Cabaret electric a fermé en juin 2011. Nous avons enchainé les concerts hors les murs aussitôt, à partir d’octobre avec notamment le festival Ouest Park. Il y a eu aussi le projet du CEM qui a répondu à certaines attentes.

 

Etes-vous satisfait de la fréquentation du Tetris ?

Le Tetris a accueilli entre 25 et 30 000 personnes. Nous sommes dans les prévisions. Nous avons été certes prudents parce que nous sommes dans un bassin de population de 250 000 habitants. Notre objectif est bien sûr d’augmenter le nombre de spectateurs, surtout de fidéliser notre public.

 

Est-ce que l’ouverture du Tetris a créé une émulation dans le domaine musical ?

Non, pas encore parce que cela va prendre du temps. Aujourd’hui, une smac est ouverte et offre de bonnes conditions de répétition et d’accompagnement. L’accueil des artistes, c’est notre force. C’est dans les gènes de la Papa’s. Nous le faisons depuis dix ans. Oui, cela va créer une émulation, mais dans deux ou trois ans.

 

Est-ce que la programmation du Tetris reste plurielle durant cette nouvelle saison ?

Oui parce que c’est aussi dans l’ADN de la Papa’s. D’autre part, pendant des années, des artistes ont galéré pour avoir des liens pour travailler et présenter leur travail. Aujourd’hui, une salle est ouverte, on ne va pas la restreindre. Nous avons la volonté de collaborer avec les différentes associations culturelles locales, qu’elles viennent du cirque ou du théâtre de rue. L’Etat a pour l’instant un œil bienveillant. Il ne faut pas oublier qu’une unique programmation musicale n’est plus dans l’air du temps. Les disciplines se croisent et les publics aussi.

 

Qui sera en résidence cette saison ?

Nous accueillons Ez3kiel, puis Les Tambours du Bronx et Médine.

 

Comment le Tetris a trouvé sa place entre les salles existantes ?

Personne n’a de pré carré et nous sommes tous complémentaires. Par exemple, il n’y a que Le Volcan pour accueillir l’orchestre de Lille. Nous travaillons avec tout le monde afin d’offrir diverses propositions au Havre.

 

Comment s’inscrit le festival Ouest Park dans la programmation du Tetris ?

Il est inclus dans la programmation du Tetris. C’est un temps fort qui nous permet d’accueillir des artistes qui remplissent une jauge de 4 000 places. Comme Ez3kiel, Vitalic, Selah Sue…

 

  • Le Tetris, 55, rue du 329e RI au Havre. Renseignements au 02 35 19 00 38. Réservation au www.letetris.fr
  • Programmation du Tetris : ici
  • Programmation de Ouest Park : ici

 

 

À lire également