COVID 19 : Pas de concerts. Pas de spectacles. Pas d’expositions… nous avons une belle pensée et apportons tout notre soutien à tous les acteurs et actrices du monde culturel, particulièrement affectés par cette mesure. Prenez soin de vous. Restez chez vous et toujours aussi curieux !

Théâtre à Duclair : le Collectif du K au « Bureau »

par | 24 mars 2016 | A la une, Théâtre

C’est un duo drôle et absurde du Collectif du K. Simon Falguières joue avec Thomas Blumenfeld deux employés de bureau loufoques. Bureau est à l’affiche de Théâtre en Seine à Duclair vendredi 25 mars.

 

bureauIl a une passion pour Charlie Chaplin. Simon Falguières aime tout particulièrement la « mélancolie » qui se dégage de cette filmographie unique. « Chaplin, c’est hors normes. Il a cette capacité à raconter des histoires simples, à faire passer du rire aux larmes ». Chaplin et aussi Pierre Etaix, Jacques Tati. « Je suis fasciné par son œuvre. Je l’ai beaucoup regardée et copiée pour comprendre comment fonctionne la rythmique comique ».

 

Comprendre la mécanique pour faire rire. Parce qu’il reste « le meilleur vecteur pour toucher les publics très larges et raconter les choses les plus dures. Le rire, c’est passionnant. C’est en effet passionnant d’essayer de trouver une manière de faire rire un public. Il demande un travail très technique, et une grande rigueur. C’est aussi une drogue. Sentir une salle qui rit est enivrant. Mais c’est aussi une angoisse absolue », explique Simon Falguières.

 

Cette mécanique du rire, Simon Falguières l’a trouvée pour concevoir son premier spectacle burlesque qu’il joue avec Thomas Blumenfeld. Tout a commencé par l’écriture d’un premier numéro. « J’avais envie d’une grande histoire d’amitié. Deux personnages sont devant leur clavier d’ordinateur et jouent de la musique classique ». Ce numéro est devenu le début du spectacle Bureau présenté vendredi 25 mars à Théâtre en Seine à Duclair. Deux hommes se trouvent dans leur bureau. Seul point commun : l’espace qu’ils partagent. Pour le reste, tout les oppose. Le premier est très rigoureux et bourré de principes alors que le second montre plus d’insouciance. Cette cohabitation fera certes naître une amitié mais elle sera de courte durée. Il y aura un drame… L’histoire s’écrit avec le langage du corps et la musique des objets.

 

 

Dans Bureau, Simon Falguières aborde le monde de l’entreprise et de l’aliénation du travail. Il a choisi le théâtre pour raconter des histoires et aussi pour parler du monde contemporain. Il traite de la solitude dans Chez Soi, créé après Bureau. Néanmoins, Simon Falguières a « un rapport amoureux » au théâtre. Il y a grandi. Son père, metteur en scène, a été directeur de la scène nationale d’Evreux/Louviers. « Mes premiers souvenirs remontent à l’âge de 5 ans et ce sont des souvenirs de théâtre. J’ai l’impression d’y être né ». Il est nourri de textes, de pièces. Pour la première création de sa compagnie, le Collectif du K, il a souhaité « un classique », Le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare avec 14 comédiens.

 

Comédien, metteur en scène, admirateur de Molière, Shakespeare, Tchekhov et Claudel, Simon Falguières est aussi auteur. « L’écriture doit être quotidienne. Cela permet de tenir sa langue et son style ». Prochain spectacle : La Marche des enfants, « une parabole sur la fin de l’enfance » qu’il a écrite et qui sera créé le 20 au théâtre du château à Eu. En chantier : Le Petit Poucet et une véritable épopée avec 12 pièces de théâtre. « Six sont déjà écrites ».

 

  • Vendredi 25 mars à 20 heures à Théâtre en Seine à Duclair. Tarifs : de 15 à 12 €. Réservation au 09 82 35 32 09 ou sur www.theatrededuclair.fr Une soirée avec Magik Fabrik qui joue Incognito
  • Du 25 au 17 mai à 20h30 au Rayon vert à Saint-Valery-en-Caux. Tarifs : de 10 à 4 €. Réservation au 02 35 97 25 41 ou sur www.lrv-saintvaleryencaux.com

 

À lire également

consequat. ut ut dolor eget elementum sit