C’est un hommage à la pluie. Jeudi 10 mars, la compagnie Adhok avec les comédiens de l’hôpital de jour Lucien-Bonnafé présentent à l’Atelier 231 à Sotteville-lès-Rouen Jours de pluie, une adaptation du livre de Martin Page. Un spectacle et une projection proposés lors du festival Art et Déchirure.

 

Jours de pluieLa pluie reste un sujet quelque peu banal. Surtout en Normandie. Avec Martin Page, elle devient un révélateur d’émotions, de sentiments, de tourments intérieurs. De La pluie est une succession de chroniques, à la fois philosophiques et poétiques, évoquant le rôle de la pluie dans la vie, dans la création musicale, dans l’érotisme…

 

La compagnie Adhok s’est emparée de cet ouvrage pour créer avec les comédiens de l’hôpital de jour Lucien-Bonnafé Jours de pluie, un diptyque composé d’une pièce de théâtre et d’un film et présenté jeudi 10 mars à l’Atelier 231 à Sotteville-lès-Rouen dans le cadre du festival Art et Déchirure. Pauline Réant a accompagné cette création artistique « assez complexe avec des enjeux audacieux ». La metteure en scène travaille régulièrement sur des projets alliant culture et santé. « Là, nous étions sur de grandes fragilités. Il fallait que les comédiens puissent trouver du plaisir. Je me suis souvent posé cette question de la justesse parce que la représentation les met aussi dans une fragilité et que le texte est très riche en émotions ».

 

Dans Jours de pluie, les comédiens se retrouvent à la terrasse d’un café. Les monologues s’enchaînent. Les voix directes et off se mêlent. « Nous avons gardé l’aspect onirique qui leur permet d’être loin d’eux, d’être moins ancrés dans une réalité pour partir dans un voyage lointain. Notre travail a alors consisté à leur donner des pierres pour guider leur chemin », explique Pauline Réant.

 

Jours de pluie, c’est aussi un film tourné avec Michael Leclere. « Il était important que la pièce et la vidéo soient liées. C’est très joli de voir les comédiens sur la scène et dans le film. Cela ouvre des portes différentes ». Le réalisateur a écrit un court métrage, drôle et décalé, avec 14 séquences sur des pluies à l’humeur changeante.

 

  • Jeudi 10 mars à 19 heures à l’Atelier 231 à Sotteville-lès-Rouen. Spectacle gratuit. Réservation au 02 35 62 60 70
  • Programmation du festival Art et Déchirure : ici