C’est une saga familiale comme elle sait si bien les écrire. Emma Dante raconte l’histoire de sept sœurs en deuil. Le Sorelle Macaluso est présenté du 17 au 19 mars au CDN de Normandie Rouen dans le cadre du festival Art et Déchirure.

 

photo Carmine Maringola

photo Carmine Maringola

Le théâtre d’Emma Dante est unique. La comédienne, dramaturge et metteuse en scène sicilienne confronte toujours les vivants et les morts, le passé et le présent. Les rires se mêlent aussi aux larmes. Tout comme l’ironie et la colère. Il n’y a jamais de pathos mais beaucoup de vie, de chair, de corps dans ses créations qui respirent la Sicile, surtout la ville de Palerme.

 

Le Sorelle Macaluso, joué du 17 au 19 mars au CDN de Normandie Rouen avec le festival Art et Déchirure est une histoire de famille. Les sœurs Macaluso se retrouvent à l’enterrement de la plus jeune d’entre elles. C’est bien évidemment un drame. D’autant que l’une est considérée comme coupable de la noyade de l’autre. Cette tragédie fait ressurgir des douleurs, des souvenirs d’enfance, des histoires mal digérées. Les sœurs, habillées de belles robes à fleurs, se déchirent, reviennent sur les épisodes malheureux de la famille.

 

Le Sorelle Macaluso est une fable racontant la misère sociale d’une famille nombreuse à Palerme. Dans cette histoire, pas d’effets, pas d’artifices. Juste de la lumière et une crudité qui éveille les émotions. C’est toujours cash avec Emma Dante.

 

 

 

  • Jeudi 17, vendredi 18 et samedi 19 mars à 20 heures au théâtre de La Foudre à Petit-Quevilly. Tarifs : 18 €, 13 €. Pour les étudiants : carte Culture. Réservation au 02 35 03 29 78 ou sur www.cdn-hautenormandie.fr