COVID 19 : Pas de concerts. Pas de spectacles. Pas d’expositions… nous avons une belle pensée et apportons tout notre soutien à tous les acteurs et actrices du monde culturel, particulièrement affectés par cette mesure. Prenez soin de vous. Restez chez vous et toujours aussi curieux !

Théâtre au CDN : L’amour courtois par les apprentis comédiens du conservatoire

par | 20 juin 2018 | Théâtre

Les élèves de la classe d’art dramatique du conservatoire de Rouen présentent du 21 eu 23 juin au théâtre des Deux-Rives leurs travaux de fin d’année. Ils jouent des extraits de Graal Théâtre de Florence Delay et Jacques Roubaud.

Le sujet : le conte. Et ils ont un peu plus de trois heures pour convaincre lors de leurs travaux de fin d’année. Les 14 élèves de la classe d’art dramatique du conservatoire de Rouen donnent en public du 21 au 23 juin au théâtre des Deux-Rives Graal Théâtre de Florence Delay et Jacques Roubaud. Une grande saga de 10 pièces de théâtre qui reprend la légende du roi Arthur out en mêlant les deux chevaleries, l’une céleste, l’autre terrestre, de Joseph d’Arimathie et de Merlin l’enchanteur. « C’est un théâtre qui se raconte, qui se fabrique sous nos yeux, loin du pathos et de la dérision. Les comédiens doivent être des diseurs d’histoire. Comme les aèdes et les griots. Nous sommes dans la tradition du récit et de l’épopée, dans le domaine de ce qui est rêvé », rappelle Maurice Attias, enseignant et metteur en scène.

Avec cette célèbre légende, Lorraine Kerlo Aurégan, apprentie comédienne, s’est retrouvée dans son élément. « J’ai toujours aimé les contes, les histoires de capes et d’épées, les récits de chevaliers, de dragons, de princesses enfermées dans une tour. Gamine, je me déguisais souvent en princesse. Après, je me suis intéressée aux textes fantastiques, aux écrits de Tolkien, à Harry Potter, à Narnia, à Games of Thrones… J’ai toujours rêvé de jouer une fée et une princesse ».

“Consenti, dédié et partagé”

Vœu exaucé avec ce Graal Théâtre. Lorraine Kerlo Aurégan endosse deux rôles : celui de Guenièvre, épouse du roi Arthur et amoureuse de Lancelot, et celui de Morgane, fée et demi-sœur d’Arthur. « Ce sont deux personnages opposés. Guenièvre est une femme seule, délaissée par son mari, en manque d’amour. Elle est pleine de paradoxe et tiraillée comme une héroïne de Tchekhov. Quant à Morgane, c’est une manipulatrice qui va tout faire pour prendre le pouvoir et se venger d’Arthur. Pour jouer l’une et l’autre, je ne suis pas dans la même énergie ».

L’amour traverse toute cette épopée. « L’amour courtois », précise Maurice Attias. « C’est un amour avec des valeurs fondamentales. Il est consenti, dédié totalement et partagé. Le chevalier existe s’il a un nom et une femme pour qui il se bat. La femme choisit le chevalier et ne se refuse pas ». Ce sont ces scènes d’amour courtois que le metteur en scène a privilégiées dans ce spectacle des élèves du conservatoire de Rouen. « Pour les jouer, il ne faut pas tomber dans le cliché mais être néanmoins dans une certaine naïveté. En tout cas, loin des images de Disney », souligne Lorraine Kerlo Aurégan. Ce Graal Théâtre s’attache à l’histoire de Merlin et également aux relations entre Lancelot et Galehaut.

  • Jeudi 21 et vendredi 22 juin à 19 heures, samedi 23 juin à 18 heures au théâtre des Deux-Rives à Rouen. Spectacle gratuit. Réservation au 02 35 70 22 82.

À lire également

libero amet, dolor accumsan id consectetur