Ce fut le spectacle événement du festival d’Avignon en 2013. Les Particules élémentaires, une adaptation scénique du roman de Houellebecq par Julien Gosselin, est un spectacle jubilatoire et audacieux, joué du 11 au 13 février au théâtre de La Foudre à Petit-Quevilly.

 

photo Simon Gosselin

photo Simon Gosselin

Julien Gosselin aime les challenges. Le jeune metteur en scène de la compagnie Si Vous pouviez lécher mon cœur s’est déjà emparé des 1 300 pages de 2666 de Roberto Bolaño. Il s’est ensuite penché sur Les Particules élémentaires de Houellebecq. Un sacré pavé qui a fait parler et couler beaucoup d’encre à sa sortie en 1998. L’auteur y peint une société dépressive à travers le portrait de deux antihéros, des demi-frères plongés dans une misère affective, dans un ennui. Certains idéaux volent en éclats, d’autres obsessions apparaissent. Houellebecq s’interroge à nouveau sur un éventuel avènement d’une post-humanité avec un ton désabusé et ironique.

 

Ce sont ces écritures qui interpellent Julien Gosselin. Celles pouvant résonner sur un plateau, ayant de folles ambitions, exposant une vision d’un monde pour les porter à la scène et bousculer le spectateur. « Quand je commence un tel travail, je lis et relis le texte afin de parvenir à une forme de concision. Il faut raccourcir, centrer, faire ressortir une matière dense ».

 

Pari réussi parce que Les Particules élémentaires de Julien Gosselin est un spectacle bouillonnant où tous les modes d’écriture se confrontent, où les dix comédiens incarnent toutes les dimensions du texte. Le metteur en scène se défend d’avoir créer une adaptation théâtrale. Il a préservé la structure narrative, alterne les moments narratifs et discussifs, les instants de violence et de poésie pour rester fidèle au style de Houellebecq et garder le rythme de l’histoire.

 

Avec Julien Gosselin, le théâtre doit être pluriel avec des sensations visuelles, musicales et poétiques. Le metteur en scène la forme la plus juste avec divers matériaux. Les Particules élémentaires, programmé du 11 au 13 février par le CDN de Haute-Normandie et porté par une troupe rock’n’roll, est un spectacle de 3h40 qui défile à grande vitesse. Entre enthousiasme, humour noir et émotion.

 

  • Mercredi 11, jeudi 12 et vendredi 13 février à 19 heures au théâtre de La Foudre à Petit-Quevilly. Tarifs : 18 €, 14 €. Réservation au CDN de Haute-Normandie au 02 35 03 29 78 ou sur www.cdn-hautenormandie.fr