C’est un texte qui l’anime depuis plusieurs années. Laëtitia Botella de la compagnie Les Nuits vertes met en scène L’Île de Dieu de Grégory Motton. La pièce qui raconte le grand carnaval de l’humanité est créée à partir du 24 au février au théâtre des Bains-Douches au Havre, puis jouée les 1er et 2 mars au Passage à Fécamp et du 30 mars au 1er avril à la chapelle Saint-Louis à Rouen.

 

l ile de dieuPour écrire L’Île de Dieu, Grégory Motton a utilisé la Bible comme matériau. Il reprend les personnages de l’Ancien et du Nouveau Testament, raconte les principaux épisodes. Avec un regard très contemporain, parfois ironique. Le monologue, paru en 2001, oscille ainsi entre farce et satire. Dans cette histoire, Dieu en pleine dépression, s’interroge sur ses propres créations, donc sur sa véritable nécessité. Ce n’est pas Lucifer qui va lui remonter le moral.

 

Après une première lecture, Laëtitia Botella est revenue régulièrement à L’Île de Dieu. « J’ai dû lire ce texte une quarantaine de fois. Il est très riche et parle de tout ce qui me touche ». Grégory Motton parle de l’être humain « avec tous ses doutes. Tout individu se demande à quoi il sert et pourquoi il a besoin de ce ressentiment pour être légitime ». Il y a aussi la famille, « importante pour tout épanouissement », les femmes « charnelles, séduisantes ». Sans oublier la dimension religieuse, nécessaire ou pas dans l’accomplissement d’une vie.

 

Cette grande épopée n’était tout d’abord « pas montable » pour Laëtitia Botella jusqu’à ce qu’elle décide un jour de la mettre en scène avec six comédiens. « Cela n’a pas été facile. Il faut du temps pour travailler ce texte, se l’approprier. Pour le jouer, il faut le mâcher, l’avoir en bouche. Quand on l’a digéré, c’est savoureux ». Le texte de L’Île de Dieu est au centre de ce spectacle, créé au théâtre des Bains-Douches au Havre. « Il faut être dans le sensible, proche de l’humain », souvent solitaire face à lui-même et en quête de sens. La pièce s’ouvre sur un énorme chantier, tel un monde en déconstruction.

 

  • Mercredi 24, jeudi 25 et vendredi 26 février à 20 heures au théâtre des Bains-Douches au Havre. Tarifs : de 20 à 10 €. Réservation au 02 35 19 45 74 sur www.lehavre.fr pour les 24 et 25 février, au 02 35 47 63 09 ou www.theatredesbainsdouches.fr pour le 26 février.
  • Mardi 1er et mercredi 2 mars à 20h30 au Passage à Fécamp. Tarifs : de 16 à 8 €. Réservation au 02 35 29 22 81 ou sur www.theatrelepassage.fr
  • Mercredi 30 et jeudi 31 mars, vendredi 1er avril à 19h30 à la chapelle Saint-Louis à Rouen. Tarifs : de 15 à 8 €. Pour les étudiants : carte Culture. Réservation au 02 35 98 45 05 ou sur www.chapellesaintlouis.com