COVID 19 : Pas de concerts. Pas de spectacles. Pas d’expositions… nous avons une belle pensée et apportons tout notre soutien à tous les acteurs et actrices du monde culturel, particulièrement affectés par cette mesure. Prenez soin de vous. Restez chez vous et toujours aussi curieux !

Théâtre aux Bains-Douches : un monologue drôle sur le sentiment d’insécurité

par | 17 avril 2018 | Théâtre

Ludovic Pacot-Grivel, directeur du théâtre des Bains-Douches au Havre, a eu un coup de cœur pour J’appelle mes frères de Jonas Hassen Khemiri, une pièce sur inquiétudes d’une société mondialisée qui est jouée du 17 au 20 avril dans le cadre du festival Terres de Paroles.

Pour Ludovic Pacot-Grivel, J’appelle mes frères de Jonas Hassen Khemiri est « un texte tellement fort et tellement beau » qu’il a eu « envie de le faire entendre », de se « mettre à son service ». Pour une telle pièce de théâtre, il était nécessaire pour le directeur du théâtre des Bains-Douches de « rester le plus simple et le plus sobre possible ».

Dans ce texte écrit après les attentats de Stockholm en 2010, Jonas Hassen Khemiri narre le parcours d’Amor, un jeune homme suédois, né de parents étrangers. Il erre dans la ville lorsque survient un attentat à la voiture piégée. C’est la panique dans la capitale. Alors que tous les regards des passants semblent suspicieux et que la police recherche le coupable, il ne sait plus très bien quel comportement il doit adopter.

Humour etc suspense

« C’est un être singulier à plus d’un titre. Il connaît des problèmes de sociabilité dans son rapport avec les autres. Il n’est pas comme tout le monde. Il ne rentre pas dans les cases. Cela vient marquer encore davantage sa différence. Ce n’est pas un garçon dangereux mais, en raison de ses origines, il se sent stigmatisé dans les rues où la présence policière est forte ». Amor va se dévoiler en évoquant ses doutes, ses angoisses, ses erreurs, en racontant ce qui se déroule autour de lui. Il appelle ses frères à se fondre dans la foule parce qu’un sentiment d’insécurité ne cesse de monter en lui.

Ludovic Pacot-Grivel met en scène J’appelle mes frères du 17 au 20 avril au théâtre des Bains-Douches au Havre. Une pièce drôle et pleine de suspense en forme de monologue intérieur dans laquelle l’auteur dresse le portrait d’une société troublée dans « un langage très contemporain, subtil et faussement familier ». Une société qui n’hésite pas à placer les enfants de l’immigration en marge.

« Cette pièce a vite résonné. Depuis que je suis tout petit, je ne comprends pas pourquoi on résume les gens à une partie de leur personnalité. Que ce soit leur sexualité, leur couleur de peau, leur religion… Cela me questionne à tous les niveaux. Pourquoi cherche-t-on toujours à classer, à réduire ? », s’interroge le metteur en scène. Difficile de ne pas tisser un lien avec la montée des populismes en Europe et le repli sur eux-mêmes de plusieurs pays de l’Union.

  • Mardi 17, mercredi 18, jeudi 19 et vendredi 20 avril à 20 heures au théâtre des Bains-Douches au Havre. Tarifs : de 15 € à 6 €. Réservation au 02 35 47 63 09 ou à communication@theatrebainsdouches.fr
  • Rencontre avec Jonas Hassen Khemiri à l’issue de la représentation du mercredi 18 avril.

À lire également

suscipit amet, dolor. Praesent pulvinar risus commodo Phasellus Nullam venenatis efficitur. sed