Franck Dinet a planté son chapiteau dans la grande salle de la scène nationale de Dieppe. Du 23 au 25 janvier, il y crée Dernières Notes, une pièce sur la filiation.

 

dernieres notesFranck Dinet joue et enseigne le clown. Il a fondé il y a vingt ans le Samovar à Bagnolet, organisé un festival. A un moment surgit la question de la filiation artistique. « Nous y sommes confrontés tout le temps. Quand on a en charge une structure, on se demande si cela vaut vraiment le coup. Oui, ça vaut le coup parce que c’est un lieu de vie, que les artistes se rencontrent et empruntent des chemins magnifiques. C’est une revendication ».

 

C’est tout ce parcours que Franck Dinet raconte dans Dernières Notes. Il fait ressurgir de la mémoire des moments plus ou moins intimes. Là se pose alors la question de la filiation familiale.

 

Franck Dinet joue le rôle d’un directeur de théâtre qui a entrepris de mettre en scène sa pièce fétiche, Richard III de Shakespeare. « Il pourrait être un personnage clownesque. Il dévoile ses objectifs. Il est dans une franchise absolue et d’une immense méchanceté. C’est un être difforme qui a des relations familiales compliquée ».

 

Le personnage tente de monter ce texte avec des vivants et des morts. Dernières Notes, en référence à Dernière Bande de Beckett, devient un spectacle fantastique où se mêlent le passé et le présent.

 

  • Vendredi 23 et samedi 24 janvier à 20 heures, dimanche 24 janvier à 17 heures à la scène nationale de Dieppe. Tarifs : de 22 à 7 €. Réservation au 02 35 82 04 43 ou sur www.dsn.asso.fr