Il y a un petit air de… Air dans Tomorrow’s World. On reconnaît facilement le son des claviers du groupe versaillais. Une évidence lorsque que l’on découvre que ce duo, en concert ce vendredi 24 mai au 106 à Rouen, est notamment composé de Jean-Benoît Dunckel, la moitié de Air. Le musicien a pris un chemin de traverse après la rencontre avec la belle Lou Hayter, moitié de The New Sins, ex-chanteuse et claviériste de New Young Pony Club, grâce à un ami musicien commun, Alex Thomas, batteur de Air. Ensemble, dans le home-studio de Air, ils ont écrit un titre, puis quatre, puis, comme le feeling entre les deux artistes est bien passé, un album tout entier, éponyme. L’association de leur talent, la confrontation de leurs deux univers est une réussite, à l’image de So Long my life ou de ce titre en français Pleurer et chanter, servie par la voix suave de Lou Hayter. Tomorrow’s World (Le Monde de demain), une référence à une émission scientifique pour les enfants à la télévision anglaise, s’avère une love story sur fond de pop synthétique aérienne. Sur les différents morceaux, quelque peu sexys, Lou Hayter et Jean-Benoît Dunckel mettent en apesanteur, offrent une belle plage de rêve et des espaces immenses. C’est un duo très prometteur.


Tomorrow’s World – So Long My Love par naiverecords

 

 

Vendredi 24 mai à 20 heures au 106 à Rouen. Tarif : de 20 à 5 €.