Un autre monde est possible avec Opéra Pagaï

par | 13 septembre 2021 | Performance-Installation

La compagnie Opéra Pagaï a construit La Cité merveilleuse au Volcan au Havre où une centaine d’habitants vivent dans la joie, en toute simplicité et en autarcie. Il est possible de leur rendre visite du 15 au 19 septembre.

Le Volcan ne ressemble plus au Volcan. La grande place, tout d’abord, n’est plus ce parterre minéral mais une forêt avec des arbres et des fougères, avec des chemins pour se promener et des troncs pour pique-niquer. Le changement de décor est radical. Comme à l’intérieur dans les différents espaces du théâtre. Les moindres coins et recoins ont été utilisés pour construire La Cité merveilleuse.

C’est une belle utopie d’Opéra Pagaï qui a souhaité interroger nos modes de vie. Au Volcan, « nous sommes une centaine depuis plusieurs mois, indique Cyril. Nous vivons en pleine harmonie. Il n’y a pas de règlement intérieur, pas d’argent. Personne ne se plaint. Tout le monde est bienveillant et responsable. On n’entend jamais un non. Chacun et chacune a sa tâche et on se met à l’ouvrage quand on en a envie. On peut aussi développer sa part de créativité. Quand une personne ne sait pas faire quelque chose, elle apprend avec une autre. Nous sommes tous en apprentissage ». 

Des fruits, des légumes, du fromage…

Comme Marion et Éva qui ont décidé de fabriquer des huiles essentielles. Les deux femmes qui se trouvent dans l’herboristerie au milieu d’une collection de pots avec baies, pétales, racines, feuilles de végétaux trouvés dans la prairie, la forêt, le jardin… Comme Lionel, aussi, habile de ses doigts pour travailler le bois et le métal, a échangé son savoir avec Diego, le petit génie informatique de la bande.

Les habitants et les habitantes de La Cité merveilleuse sont autosuffisants. « Nous faisons pousser nos légumes et nos fruits que nous transformons. Nous avons un poulailler, des brebis qui nous donnent du lait pour faire des fromages et de la laine pour tisser nos vêtements ». Il y a les espaces de loisirs avec la colline pour l’escalade, la rivière pour le kayak, la grotte pour l’exploration.

Pour partager leur idée de la vie, leurs idéaux, leur façon de vivre ensemble, le groupe de La Cité merveilleuse organise des journées portes ouvertes et propose du 15 au 19 septembre une traversée inédite du chemin du bonheur.

Une utopie

La Cité merveilleuse, c’est une autre conception de la vie en société, située à l’extrême opposé de celle imposée aujourd’hui. C’est aussi une autre vision du théâtre. « Nous souhaitions la rendre visible et palpable, remarque Jean-François Driant, directeur du Volcan au Havre. Après deux saisons gâchées dans un contexte général morose, il fallait écrire cette histoire qui a un sens encore plus fort avec Opéra Pagaï », une compagnie qui investit l’espace urbain pour le questionner et le poétiser. La Cité merveilleuse est une utopie éphémère. Pour la dessiner, « il fallait prendre ce bâtiment à bras le corps. On donne à voir ce qu’est une architecture extraordinaire ».

Infos pratiques

  • Mercredi 15, jeudi 16 et vendredi 17 septembre de 18h30 à 21 heures, samedi 18 et dimanche 19 septembre de 10 heures à 12 heures et de 15 heures à 17h30 au Volcan au Havre
  • Visite en audiodescription samedi 18 septembre à 17h30 et dimanche 19 septembre à 12 heures
  • Visite traduite en langue des signes samedi 18 septembre à 10 heures
  • Tarif : 2 € (l’intégralité de la recette sera reversée à Emmaüs et les Restos du cœur)
  • Réservation au 02 35 19 10 20 ou sur www.levolcan.com

À lire également