Un dimanche pour devenir geek

par | 27 février 2020 | Exposition

Be Geek or be dead : c’est dimanche 1er mars au Kalif à Rouen. Une journée pour les amoureux de matériel musical dont Lucas Morin, musicien et électronicien.

Be Geek ou be dead… Lucas Morin a choisi. Le guitariste rouennais, membre de Pyjamarama, a entamé une nouvelle vie d’électronicien. Les amplis, les synthés, les pédales d’effets, il les connaît si bien qu’il les répare, les remet à neuf et les bidouille. Le voilà installé au Kalif à Rouen où il venait répéter et confier son matériel en panne au Suédois. « Quand il est parti à Paris, je n’avais plus le choix. Je devais réparer moi-même mes instruments ». Des petites corvées qui sont devenues ludiques et lui donnent envie de passer un bac pro. « Avec l’électronique, on est toujours dans le domaine du possible ».

L’enseignant en arts plastiques change de voie, décroche son diplôme et reprend l’activité du Suédois au Kalif. Dans son petit atelier bien rangé, Lucas Morin répare et aussi fabrique. Il suffit de lui dire quel son ou quelle ambiance souhaités et il invente l’objet qui correspond. Une de ses tâches préférées : la restauration. «  Ce sont des instruments qui font partie du patrimoine. Ils ont le son de leur époque et tous une histoire. Quand on me les amène, on me dit qu’ils ont appartenu à telle personne ou un membre de la famille. Ils sont aussi beaux à l’intérieur et je suis le seul à le voir. Tout cela donne envie de bien faire ».

Avec cette nouvelle activité, Lucas Morin élargit son champ musical. « Avant, je ne connaissais pas du tout la scène métal à Rouen ». Il sera dimanche 1er mars toujours au Kalif à la deuxième édition de Be Geek or be dead pour présenter son savoir-faire et la mascotte qu’il a créée pour l’événement. Un robot avec un large sourire fabriqué avec des composants électroniques basiques qui parle avec un langage mystérieux.

Be Geek…

C’est la deuxième édition de Be Geek or be dead… Cet après-midi imaginé par le Kalif réunit les fous de matériels en tout genre, les adeptes du do it yourself, les curieux, les bidouilleurs et les génies de l’électronique. Au programme : des démonstrations de synthés, des tests d’In Par monitors, des essais de pédales d’effets et d’amplis et des rencontres.

Infos pratiques

  • Dimanche 1er mars de 14 heures à 18 heures au Kalif à Rouen. Entrée libre
  • Samedi 29 février à 16 heures : Gaëdic Chambrier raconte « Histoires de guitares »

À lire également

velit, ut lectus leo pulvinar mattis Praesent