Un été en vidéo avec le Shed

par | 2 juin 2020 | Exposition

Day for (your) night : c’est le titre de l’exposition en ligne proposée par le Shed à Notre-Dame-de-Bondeville. Elle réunit la collection vidéo d’Antoine de Galbert, grand amateur d’art contemporain. Des séries d’œuvres sont à découvrir chaque vendredi jusqu’au 31 juillet avant l’intégralité pendant tout le mois d’août.

C’est la première vidéo. The Chandelier Project a été tourné en 2002 dans un Township de Johannesburg en Afrique du Sud. Là, Steven Cohen, artiste performeur, déambule. Il est maquillé, perché sur de très hauts talons et habillé d’un lustre à pampilles. The Chandelier Project commence par les cliquetis des morceaux de verres qui s’entrechoquent. Steven Cohen avance tant bien que mal dans cet espace en pleine démolition. Avec ses œuvres sulfureuses, le danseur et plasticien fait toujours de son corps métamorphisé un acte non seulement esthétique mais aussi politique.

Suivent Melons de Patty Chang et Lunares de Pilar Albarracin, deux vidéos presque insoutenables. Dans la première, l’artiste, une assiette sur la tête, porte des melons comme des prothèses mammaires et déguste l’un d’eux tout en racontant des souvenirs d’enfance. Quant à Pilar Albarracin, vêtue d’une robe blanche, elle danse et pique différentes parties de son corps. Elle s’interroge ainsi sur sa culture andalouse en établissant un lien entre flamenco et corrida. La quatrième vidéo de cette première partie a été tournée par Hans Op de Beeck. All Together Now… présente trois repas familiaux pendant un mariage, un anniversaire et un enterrement. Toutes les scènes, ralenties, se veulent une réflexion sur des questions existentielles.

Une collection singulière

Ce sont les quatre premières vidéos que le Shed, toujours fermé en raison de la crise sanitaire, propose pendant tout cet été dans Day for (your) night. Les suivantes seront mises en ligne chaque vendredi jusqu’au 31 juillet avant un accès à l’intégralité jusqu’au 31 août. 

Toutes ces vidéos proviennent de la collection d’Antoine de Galbert, un passionné d’art contemporain qui avait ouvert La Maison rouge à Paris. Un homme qui porte un intérêt tout particulier pour les vanités. Dans ces œuvres signées par des artistes internationaux, le corps y est exposé, maltraité, mis en scène ou à l’épreuve pour rappeler la fragilité des êtres et la brièveté de l’existence.

Day for (your) night est la suite de Day for night, présenté au début de l’été 2006 au Shed pendant Normandie impressionniste. Le lieu avait alors été transformé en une gigantesque lanterne magique. Il sera ainsi possible de revoir les œuvres de Lucien Pelen qui se confronte avec beaucoup d’autodérision au paysage ou celle de Barthélémy Toguo qui arrose une plante cultivée dans un pot fabriqué avec des billets de banque.

Infos pratiques

  • Exposition visible sur le site du Shed jusqu’au 31 août
  • Dix séries de nouvelles vidéos sont à découvrir chaque vendredi et pendant une semaine jusqu’au 31 juillet. L’intégralité de la collection sera visible du 31 juillet et 31 août
  • photo : The Chandelier Project de Steven Cohen © John Hogg

À lire également

tempus commodo libero ut non ut libero sit