Un sapajou, rusé comme un renard

par | 18 octobre 2021 | En famille, Lecture

Le Singe et l’épouvantail : c’est le titre de l’histoire que raconte Arnaud Marzorati avec Les Lunaisiens et le chœur d’enfants du conservatoire mardi 19 octobre à la chapelle Corneille. Un spectacle pour les enfants avec l’Opéra de Rouen Normandie pour faire un clin d’œil au 400e anniversaire de Jean de La Fontaine.

Arnaud Marzorati est chanteur, un grand passionné de la chanson française de toutes les époques. Le voilà conteur. « J’aime beaucoup raconter des histoires. C’est la genèse de notre métier. Là, je manie les mots autrement. Je cherche une musique narrative. Je souhaite être le conteur, celui des origines, des veillées. C’est une façon de retomber dans une sorte d’enfance ».

Le directeur artistique des Lunaisiens fait découvrir mardi 19 octobre à la chapelle Corneille Le Singe et l’épouvantail, une histoire de Pierre Senges, écrite à partir des Fables de La Fontaine. « C’est Homère à la française. Il a laissé une œuvre gigantesque. On peut y puiser toutes les strates de notre existence ».

Fricandeau est le singe, Tournebroche, l’épouvantail. Lorsque le premier arrive au château de la duchesse Frangipane, il est rejeté. Dans le froid glacial de l’hiver, le sapajou, quelque peu espiègle, part alors à la recherche d’un abri. Il le trouve avec Tournebroche qui lui présente les animaux des Fables de La Fontaine, installés dans son village, et lui prodigue de bons conseils. Toutes ces rencontres vont ainsi lui permettre d’entrer avec ruse dans le château et exercer plusieurs métiers.

Arnaud Marzorati ponctue l’histoire du Singe et l’épouvantail de fables chantées et de musiques de Couperin, Charpentier, Marin Marais et Lully, interprétées par Les Lunaisiens et le chœur du conservatoire de Rouen.

photo Jean-Baptiste Millot

Infos pratiques

  • Mardi 19 octobre à 20 heures à la chapelle Corneille à Rouen
  • Durée : 1h10
  • Spectacle à partir de 7 ans
  • Tarif : 11 €
  • Réservation au 02 35 98 74 78 ou sur www.operaderouen.fr
  • illustration : Albertine

À lire également