Arrivée il y a à peine un an à la direction du Rive gauche à Saint-Etienne-du-Rouvray, Béatrice Hanin a fait part de la programmation 2013-2014 d’une salle qui va fêter ses 20 ans.

 

ce que j'appelle l'oubli - copieIl y a plusieurs fils rouges dans la nouvelle saison du Rive gauche qu’a dévoilée Béatrice Hanin, directrice depuis un an. La salle de Saint-Etienne-du-Rouvray accueille deux artistes en résidence : Anne Nguyen, championne de breakdance qui redéfinit les frontières du hip-hop pour faire tomber tous les préjugés, et Yan Raballand, danseur et chorégraphe reconnu dans son milieu.

Tous deux lanceront samedi 28 septembre la saison du Rive gauche avec le traditionnel bal d’ouverture. Anne Nguyen imagine une déambulation alors que Yan Raballand concocte un bal disco. Ils reviendront tout au long de l’année avec des projets personnels. Roland Shön revient également plusieurs fois. Cet artiste inclassable réalise des choses magnifiques, poétiques et grandioses avec des petits riens. Avec lui le voyage vers l’ailleurs est garanti. C’est à Roland Shön que Béatrice Hanin a demandé de penser à la soirée d’anniversaire.

Béatrice Hanin a surtout axé sa programmation sur la danse avec le retour de Dominique Boivin de la compagnie Beau Geste, accompagné de Pascale Houbin et Daniel Larrieu dans En Piste, d’Angelin Preljocaj avec Ce que j’appelle oubli, programmé lors de la précédente édition d’Automne en Normandie. Emmanuelle Vo-Dinh, directrice du centre chorégraphique de Normandie au Havre présente Eaux-Fortes, créé à partir des musiques de Dusapin. En tout 17 spectacles de danse dont ces nouveaux rendez-vous, Voulez-vous danser avec moi ?, des moments ouverts à tous ceux qui ont envie de vivre une expérience chorégraphique.

Dans la partie théâtre, Béatrice Hanin a souhaité un mélange de classique, de contemporain, de documentaire et de musical. Catherine Delattres, metteur en scène rouennaise, a choisi Les Parents terribles de Cocteau. Pauline Bureau, installée à Fécamp, évoque la construction de la féminité dans Modèles. A noter la venue de Laurent Fréchuret, de Pascal Rambert. Le Rive gauche, c’est aussi de la musique avec Sophie Hunger, Barbara Carlotti, du cirque avec le jongleur Jérôme Thomas.

Béatrice Hanin a établi une programmation cohérente, sérieuse. Elle fait entrer dans le Rive gauche de nouveaux noms mais pas de grands noms. Ceux qui mettent des étoiles dans les yeux et pimentent une saison seulement à leur lecture.

 

  • Il est possible de s’abonner au Rive gauche à partir de septembre