Benoît Geneau dirige le théâtre des Chalands à Val-de-Reuil depuis une saison. Il a souhaité proposer une programmation plus “traditionnelle” mélangeant les différentes disciplines artistiques tout au long de l’année.

 

DSCF0372Un nouveau directeur il y a moins d’un an et un nouveau théâtre dans un peu d’un an. L’histoire du théâtre des Chalands à Val-de-Reuil connaît des rebondissements depuis son ouverture au début des années quatre-vingt.

Benoît Geneau, alors au service culturel de la ville, est arrivé à la direction de cette salle municipale de 200 places avec de nouvelles envies. Il a tout d’abord souhaité casser le schéma des saisons très compartimentées avec le festival Côté jardin, la Nuit du rire, la Nuit de la chanson et le Printemps des p’tits loups. « Je préfère proposer tout au long de l’année diverses esthétiques : du théâtre, de la musique et aussi de la danse. Il y a une sensibilité à cette discipline artistique, un terreau favorable à la danse. Nous ne sommes pas loin de la compagnie Beau Geste ».

Dans sa programmation qui intègre le festival Côté jardin consacré au théâtre et le Printemps des p’tits loups, Benoît Geneau mêle les spectacles grand public et des « créations plus confidentielles. Je souhaite que le public fasse le pari de la découverte ». La saison du théâtre des Chalands accueillera ainsi François Morel, Ibrahim Maalouf, Tété, Philippe Caubert, Denis Lavant, Les Ogres de Barback, Les Tréteaux de France, la compagnie Adrien M, le Théâtre de l’Incrédule, La BaZooka, Daphné…

Dans cette nouvelle programmation, Benoît Geneau a ajouté un nouveau rendez-vous : la soirée Ciné-Live avec un concert ou un spectacle et un film. Le premier qui a lieu le 15 octobre a pour thème le jazz. Après la projection de Cotton Club de Francis Ford Coppola, Eric Prud’homme jouera en trio. La seconde sur le nucléaire réunit Nicolas Lambert qui interprétera Avenir radieux. Cette pièce qui remet en question l’évidence énergétique sera suivie de The Land of hope, un film de Sion Sono.

Cette saison sera la dernière programmée dans le théâtre actuel. « Il est souvent trop petit et devient très fatigué. Les équipements pour le son et la lumière n’ont jamais été remplacés. Il n’y a pas vraiment de loge et pas d’accueil convivial pour le public. Il n’était pas possible de le rénover et de l’agrandir », rappelle Benoît Geneau. Un nouveau théâtre des Chalands avec 500 places et un plateau plus grand (20m x 12m) sera alors aménagé dans l’ancien centre de secours et ouvrira en décembre 2014.