photo Andrew Reilly

photo Andrew Reilly

Certains groupes ont parfois besoin d’emprunter quelques méandres pour encore mieux retrouver leur chemin. C’est le cas de Vandaveer. Le duo américain formé par Mark Charles Heindinger et Rose Guerin ont fait un détour vers un répertoire inattendu : des chansons traditionnelles racontant des histoires de meurtres et de fantômes. Des titres de Oh, Willie, Please… que Vandaveer revisite et orne de leurs joyaux. Vandaveer a accepté une nouvelle fois l’invitation d’Europe and Co. C’est jeudi 18 septembre à L’Almendra à Rouen. Entretien avec Mark Charles Heindinger.

 

 

Quels souvenirs avez-vous de votre passage à Rouen ?

Cela a été une grande chance de pouvoir venir jouer à Rouen. De plus, nous aimons beaucoup les amis que nous nous sommes fait dans cette ville. L’amitié passe par dessus tout.

 

 

Votre dernier album, Oh, Willie, Please…, rassemble diverses chansons traditionnelles racontant des histoires de meurtres, de fantômes… Qu’aimez-vous dans ce genre ?

Je pense que les chansons folk traditionnelles traversent le temps pour plusieurs raisons. Elles mêlent un contenu sombre et morbide et une mélodie lumineuse. C’est un mélange intéressant, étonnant.

 

 

Avez-vous peur des fantômes ?

Seulement des plus terrifiants.

 

 

C’est la première fois que vous piochez dans un répertoire. Est-ce difficile de s’approprier les histoires écrites par d’autres auteurs ?

L’art de l’interprétation a des règles très souples. Nous avons pris beaucoup de liberté quand nous nous sommes penchés sur ce répertoire.

 

 

Est-ce que cet album est un exercice de style ?

Je pense que chaque album est un exercice de style. Oh, Willie, Please… est un album que nous avions juste envie de faire. Dans la vie du groupe, cela a semblé faire sens. Le cadre où nous avons enregistré, le groupe de musiciens que nous avons réuni ont aussi pris un sens. Cela a juste fait tilt dans nos têtes. Mais nous ne nous sommes pas projetés dans cette époque où ont été écrites ces chansons. Cela aurait été trop pesant. La modération a été la clé, notre objectif lors de ce travail.

 

Quels sont les nouveaux projets de Vandaveer ?

Nous avons un autre album tout enregistré. Nous attendons juste le bon moment pour le sortir.

 

 

  • Jeudi 18 septembre à 20h30 à L’Almendra, 1, rue Paul-Baudoin à Rouen. Tarif : 10 €. Réservation à europeandco@gmail.com
  • Première partie : La Chambre