Vera Molnar dit M

par | 30 juin 2013 | En famille, Exposition

 Il y a un an, le musée des Beaux-Arts de Rouen et le centre d’art contemporain de Saint-Pierre-de-Varengeville présentaient conjointement une rétrospective Vera Molnar, une grande première en France. Deux magnifiques expositions qui ont permis de suivre le parcours artistique exceptionnel d’une grande dame. Aujourd’hui, l’espace de la Matmut possède une sculpture de l’artiste. 2M est visible dans le jardin.

 

DSCF0360M comme Malévitch : tel est le titre d’une gouache réalisée en 1969. M aussi comme Mondrian, comme Morellet et comme Molnar. Vera Molnar, artiste en perpétuelle recherche, libre, exigeante, sensible qui s’est très vite engagée sur la voie de l’abstraction géométrique, est revenue au centre d’art contemporain de la Matmut à Saint-Pierre-de-Varengeville. Un an après une rétrospective, organisée avec le musée des Beaux-Arts de Rouen, cette dame aux yeux pétillants a découvert sa première sculpture installée dans le jardin. « C’est une nouveauté pour moi, cette œuvre en trois dimensions. J’avais déjà fait quelques excursions dans la sculpture mais de cette dimension-là. J’adore les choses folles ».

2M est le fruit d’une belle collaboration entre Vera Molnar, le centre d’art contemporain et le lycée Martin-Nadaud de Saint-Pierre-des-Corps. On retrouve ainsi cette lettre M qui l’accompagne depuis plusieurs années. « Ça m’amuse ». Bruts et puissants, ces deux blocs de béton, pesant 11 tonnes chacun et hauts de 1,60 mètre, s’inscrivent dans l’œuvre de l’artiste née en Hongrie en 1924. Les lignes sont simples, pures, minimales et produisent de vives émotions. « On retrouve la base du carré. A un moment, j’en ai fait des carrés, des carrés, des carrés… Puis, j’en ai eu assez. Il fallait que je trouve une issue, que je mette au moins 1% de désordre. Je ne sais pas pourquoi j’ai pensé à la lettre M qui est formée à partir des diagonales du carré. Je reste donc fidèle à l’idée de départ. Mon rêve est de faire la même chose mais en tout petit. Cela multiplie ainsi les possibilités. C’est un jeu infini ».

Devant la sculpture, Vera Molnar a affiché une certaine satisfaction, a remercié les élèves du lycée pour leur travail. « Je n’imaginais pas qu’à mon âge, je pourrais réaliser une chose si lourde. 5 kilos, c’est déjà beaucoup trop ».

 

  • Le centre d’art contemporain à Saint-Pierre-de-Varengeville est ouvert du mercredi au dimanche de 13 heures à 19 heures. Entrée libre
  • Prochaine exposition : Titus-Carmel du 29 juin au 29 septembre.
Vera Molnar devant M

Vera Molnar devant M

Vera Molnar dédicace M

Vera Molnar dédicace 

 

À lire également

pulvinar ipsum Donec elit. consectetur ante. efficitur. risus. odio