COVID 19 : Pas de concerts. Pas de spectacles. Pas d’expositions… nous avons une belle pensée et apportons tout notre soutien à tous les acteurs et actrices du monde culturel, particulièrement affectés par cette mesure. Prenez soin de vous. Restez chez vous et toujours aussi curieux !

Victor Hugo et la Seine

par | 1 août 2013 | Exposition

La Seine est au cœur de l’œuvre de Victor Hugo. L’écrivain a écrit sur le fleuve, l’a dessiné. Jusqu’au 22 septembre, le musée Victor Hugo à Villequier retrace cette découverte.

 

Hugo, Chateau Gaillard, dessin, Maison Vacquerie-MusÇe Victor Hugo, VillequierQuand on associe la Seine à Victor Hugo (1802-1885), on pense d’emblée à la noyade de Léopoldine. Sa fille chérie vient de se marier avec Charles Vacquerie. Le couple est à Villequier dans la maison de famille. Charles Vacquerie doit se rendre à Caudebec-en-Caux. Il part en canot avec son épouse, un oncle et son garçon. Un coup de vent fait chavirer l’embarcation. C’est le drame. Charles Vacquerie qui est un très bon nageur ne parvient pas à sauver les membres de sa famille et tous se noient dans la Seine le 4 septembre 1843. Victor Hugo qui est en voyage à La Rochelle apprendra l’accident dans le journal. Il écrira Demain, dès l’aube, un poème qui figure dans le recueil, Contemplations.

La Seine apparaît souvent dans les écrits de Victor Hugo. Elle reste notamment meurtrière dans Les Misérables. Désespéré, Javert dont les convictions viennent tout juste de s’écrouler se jette du haut du pont de Notre-Dame à Paris où il se noie. Son corps est retrouvé le lendemain sous un bateau.

Néanmoins, la Seine a été le décor de moments plus joyeux et remplis d’émotion. A partir de 1834, Victor Hugo parcourt la Normandie et découvre non seulement le patrimoine architectural mais aussi la beauté de la nature, dont la Seine qu’il découvre par la route et par bateau. Ces instants magiques seront très inspirants. L’auteur évoque la Seine dans divers romans, écrit des poèmes, réalise des croquis de sites qu’il visite. L’exposition qui est présentée jusqu’au 22 septembre au musée à Villequier rappelle tous ces moments à travers des correspondances, des extraits d’œuvres et des gravures qui trouvent naturellement leur place dans la maison de famille des Vacquerie.

 

  • Jusqu’au 22 septembre, tous les jours, sauf le mardi et le dimanche matin, de 10 heures à 12h30 et 14 heures à 18 heures au musée Victor-Hugo-Maison Vacquerie, quai Victor-Hugo à Villequier.
  • Tarifs : 3,50 €, 2 €, gratuit pour les moins de 18 ans, les étudiants, les personnes handicapées et demandeurs d’emploi.

À lire également

at Lorem libero mattis quis felis ut id